Société Générale : 1,74 MdE de bénéfices semestriels après un bon 2e trimestre

Société Générale : 1,74 MdE de bénéfices semestriels après un bon 2e trimestre©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 01 août 2019 à 07h31

Le produit net bancaire hors provision PEL/CEL de la Banque de détail en France est en progression de +2,1% à 6,284 MdsE au 2e trimestre 2019. Sur la période, les revenus incluent un impact positif de 61 millions d'euros lié à un ajustement de taxes relatives à des commissions.

Le PNB de Société Générale recule de -2,1% à 12,475 milliards d'euros sur le semestre dans un environnement de taux toujours bas.

Le résultat brut d'exploitation s'établit à 2,014 MdsE au 2e trimestre (-1,8% par rapport au 2e trimestre 2018) et à 3,416 MdsE au 1er semestre (-5,5% par rapport au 1er semestre 2018).

La charge du risque atteint 314 ME en hausse de +84,7% par rapport à un niveau exceptionnellement bas au 2e trimestre 2018 (170 ME), et 578 ME sur le semestre en hausse de +52,9% par rapport au 1er semestre 2018. Sur le semestre, le coût du risque est de 23 points de base (16 points de base au 1er semestre 2018). Le Groupe Société Générale anticipe un coût du risque compris entre 25 et 30 points de base en 2019. Le taux brut d'encours douteux est en baisse à 3,4% à fin juin 2019.

Le résultat d'exploitation sous-jacent ressort à 1,836 MdE en baisse de -4,1% par rapport au 2e trimestre 2018 incluant un ajustement de taxes d'exploitation pour +241 ME. Sur le semestre, il est de 3,415 MdsE en baisse de -9,6% par rapport au 1er semestre 2018.

Le résultat net part du groupe est de 1,054 MdE au 2e trimestre, pour un bénéfice net semestriel de 1,74 MdE (2,127 MdsE au 1er semestre 2018).

Le bénéfice net par action s'établit à 1,69 euro au 1er semestre (2,22 euros au 1er semestre 2018). La provision pour dividende au 1er semestre 2019 s'élève à 0,85 euro/action.

Structure financière

Au 30 juin 2019, les capitaux propres part du Groupe se montent à 62,5 MdsE (61 MdsE au 31 décembre 2018). L'actif net par action est de 62,49 euros. L'actif net tangible par action est de 54,46 euros en hausse de +2,5% sur un an.

Le total du bilan consolidé s'établit à 1.389 MdsE au 30 juin 2019 (1.309 MdsE au 31 décembre 2018).

Au 30 juin 2019, le ratio Common Equity Tier 1 du Groupe s'établit à 12% et 12,2% pro-forma. Le ratio Tier 1 s'élève à 14,8% à fin juin 2019 (13,7% à fin décembre 2018). Le ratio global de solvabilité ressort à 17,9% (16,7% à fin décembre 2018).

Avec un niveau de 25,8% des RWA et 7,5% de l'exposition levier à fin juin 2019, le Groupe présente un TLAC d'ores et déjà supérieur aux exigences du FSB pour 2019.

Le ratio de levier atteint 4,3% au 30 juin 2019, stable par rapport à fin décembre 2018.

Tendances

Au cours du 2e trimestre et du 1er semestre 2019, le Groupe a démontré sa capacité à atteindre le plus rapidement possible sa cible de CET1 de 12% à horizon 2020 et à améliorer sa rentabilité. Le CET1 s'inscrit de nouveau en hausse de +52 points de base par rapport au dernier trimestre à 12,0% à fin juin 2019. Le ROTE sous-jacent est à 9,7% (9,1% au 1er semestre 2019).

Les activités de Banque de détail et Services Financiers Internationaux délivrent une croissance durable et rentable. La Banque de Grande Clientèle et Solutions Investisseurs s'est pleinement engagée dans l'adaptation de son dispositif (réduction des encours pondérés des risques, réduction des coûts) tout en améliorant sa rentabilité.

Le Groupe est par ailleurs bien engagé dans son programme d'économies de coûts de 1,6 MdE à horizon 2020 avec, à date, un taux de réalisation de près de 35%.

Le programme de recentrage se poursuit avec la finalisation de la cession d'Eurobank en Pologne ce trimestre et l'annonce de la cession de PEMA en Allemagne en juillet. Au total, l'impact attendu des cessions annoncées à ce jour est d'environ 47 points de base (dont 28 points de base déjà finalisés) sur un objectif de 80 à 90 points de base.

"Société Générale confirme la bonne exécution de son plan stratégique avec deux objectifs financiers prioritaires : l'accroissement de son niveau de capital et l'amélioration de la rentabilité. Nous avons notamment atteint, en ce semestre, notre cible de Core Equity Tier 1 de 12%", commente Fréderic Oudéa, Directeur Général du Groupe : "Les tendances positives observées le trimestre précédent se confirment dans les métiers de banque de détail en France et à l'international et dans les Services Financiers Internationaux : la Banque de détail en France conforte l'amélioration tendancielle de ses revenus et les activités de Banque de détail et Services Financiers Internationaux affichent toujours croissance et rentabilité soutenues. Quelques mois seulement après son annonce, le plan d'adaptation de la Banque de Grande Clientèle et Solutions Investisseurs est entré en phase d'exécution. Acteur engagé et responsable, le Groupe a réaffirmé sa stratégie de sortie du charbon avec le renforcement de sa politique sectorielle et ses engagements en matière de décarbonisation des transports maritimes. Il confirme ainsi sa contribution aux transformations positives de nos économies".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.