Société Générale, victime de son exposition à la Russie

Société Générale, victime de son exposition à la Russie©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 09 avril 2018 à 15h16

Outre Renault, la Société Générale (-1,4% à 43,9 euros) est une des principales victimes de la chute des marchés russes à Paris. Il faut dire que la banque rouge et noire est présente en Russie depuis 2006 via sa filiale Rosbank, l'une des dix plus importantes banques universelles du pays.

Après plusieurs années difficiles, l'activité de l'établissement en Russie s'est fortement redressée l'an dernier. La SG y a réalisé un résultat net de 121 ME (8 ME en 2016) pour un produit net bancaire de 838 ME (+8,1% à périmètre et change constants).

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.