Sodexo : le résultat net part du Groupe s'établit à 372 ME au S1

Sodexo : le résultat net part du Groupe s'établit à 372 ME au S1©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 12 avril 2018 à 07h16

Le chiffre d'affaires du premier semestre de l'exercice 2017-2018 s'est établi à 10,3 milliards d'euros, en recul de -3,2% par rapport au 1er semestre de l'exercice précédent, dont un impact de change négatif de -6,2%. Les acquisitions nettes des cessions contribuent à hauteur de +1,3% avec la première consolidation de Centerplate depuis janvier. La croissance interne au premier semestre s'élève à +1,7%, soit +1,9% hors impact de la 53e semaine en Amérique du Nord. Hors Amérique du Nord, la croissance interne des Services sur Site atteint + 4,4%.

À taux de change constant, le résultat d'exploitation diminue de -7,4% et la marge s'inscrit en recul de 70 points de base. Cette baisse de la marge s'explique par :
Pour environ un tiers par des facteurs attendus, comme les
taux d'intérêts plus faibles au Brésil, et la déconsolidation de certaines activités, plus particulièrement Vivabox dont la saisonnalité est plus forte au premier semestre.
Pour un autre tiers, par une détérioration en Santé et en Education en Amérique du Nord en raison des retards dans l'exécution des mesures d'amélioration de l'efficacité.
Et enfin, par une détérioration supplémentaire en raison d'u petit nombre de contrats majeurs récents qui n'atteint pas encore les niveaux de rentabilité prévus.
Le résultat net part du Groupe s'établit à 372 millions d'euros, en progression de +6,9%, ou +13,9% hors effets de change. Il bénéficie d'une diminution des éléments exceptionnels par rapport au 1er semestre de l'exercice précédent et d'une réduction significative de la charge d'impôts. Le résultat net ajusté du groupe est à 397 millions d'euros, en baisse de -13,4% ou -7,6% hors effet de change, globalement en ligne avec l'évolution du résultat d'exploitation.

Les activités du Groupe restent fortement génératrices de liquidités et le bilan est solide avec un ratio net d'endettement de 1,1 fois.

Perspectives

Pour l'exercice 2017-2018, le Groupe table à présent sur une croissance interne du chiffre d'affaires comprise entre +1% et +1,5%, hors impact lié à la 53e semaine, et sur une marge d'exploitation autour de 5,7%.
La révision des prévisions pour l'exercice 2017-2018 s'explique par la faiblesse de la croissance du chiffre d'affaires et la diminution des marges au premier semestre, en plus de l'amélioration retardée des mesures d'efficacité opérationnelle. La croissance du deuxième semestre va être impactée par un niveau relativement faible de nouvelles signatures, la faiblesse persistante de nos activités en Amérique du Nord, plus particulièrement en Santé & Seniors, un effet calendaire négatif en Education sur le troisième trimestre, l'impact des pertes de contrats au Royaume-Uni, ainsi que la fin de la montée en puissance de certains contrats en Energie & Ressources. Le manque de croissance au deuxième semestre, conjugué aux effets cumulés du décalage dans l'amélioration de l'efficacité opérationnelle et de la poursuite de la détérioration en Santé en Amérique du Nord nous conduisent à une révision à la baisse des marges.
Comme annoncé le 29 mars dernier, des plans d'actions à court terme ont été enclenchés pour résoudre les problèmes en Amérique du Nord. Certaines de ces mesures sont néanmoins déployées à l'ensemble des régions pour améliorer la performance du Groupe. Dans l'immédiat, nous mettons activement en oeuvre une série de mesures d'efficacité qui reposent sur les axes suivants :
Améliorer la gestion des denrées alimentaires, particulièrement en Amérique du Nord, par la rationalisation des SKU, une plus grande discipline dans le recours aux achats référencés, et l'accélération des synergies générées par les acquisitions.
Renforcer la productivité du travail par une meilleure planification et allocation du temps de travail sur sites, et une gestion plus rigoureuse des heures supplémentaires et du recours à l'intérim.
Optimiser les frais de fonctionnement hors sites avec la réduction immédiate des dépenses discrétionnaires et une approche plus long terme pour mieux adapter la taille des fonctions supports à celle de l'organisation.
Accroître la contribution des contrats les moins performants par la mise en place de plans d'action détaillés, de renégociations avec les clients, et d'un suivi personnel par un membre du Comité Exécutif pour chacun de ces contrats.
Le Groupe travaille activement à la résolution des problèmes d'exécution en Amérique du Nord et renouvelle les équipes par la promotion des talents les plus expérimentés en interne et par le recrutement externe. Cela permettra d'injecter des nouvelles idées et approches de travail.

Ces plans d'actions porteront leur fruit dès l'exercice 2017 2018 et favoriseront l'amélioration progressive des marges. Ces mesures s'inscrivent dans un programme stratégique à long terme de développement de l'excellence opérationnelle.

Les perspectives pour l'exercice 2017-2018 ont été révisées afin de refléter les défis auxquels Sodexo est actuellement confronté. Dans le même temps, le Conseil d'administration et le Comité Exécutif restent très confiants dans les opportunités attractives de croissance à long terme. Le Groupe fera un point d'avancement sur ses plans d'actions à court terme et développera sa stratégie à long-terme lors de la Journée Investisseurs du 6 septembre 2018.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.