Sodexo : reste en berne

Sodexo : reste en berne©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 30 octobre 2020 à 14h39

Sodexo reste en berne, en repli de 1,5% à 54,95 euros en bourse de Paris ce vendredi, après être tombé dans le rouge sur l'exercice 2019-2020, accusant une perte nette publiée de 315 millions d'euros, contre un résultat net de 665 ME l'année précédente.
Le résultat opérationnel atteint 65 ME, en chute de... 91,1% à change constant, pour un chiffre d'affaires de 19,3 MdsE (-11,2% à change constant). Avec une croissance interne en retrait de -24,9% au 4e trimestre, la tendance s'est cependant un peu améliorée après un recul de -36% au 3e trimestre, ajusté des deux premières semaines non impactées par le confinement. La marge d'exploitation pour l'exercice s'est établie à 2,9% contre 5,5% sur l'exercice précédent.

L'endettement net consolidé à la fin de l'exercice 2019-2020 s'élève à 1,868 MdE, en baisse de 206 ME par rapport à la fin du 1er semestre, mais en hausse de 655 ME par rapport au 31 août 2019. Compte tenu de la baisse de l'EBITDA, le ratio d'endettement net du Groupe est de 2,1x, contre 1,3x à la fin du 1er semestre de l'exercice 2019-2020 et 0,8x à la fin de l'exercice 2018-2019.

Niveau élevé d'incertitude

Au cours des prochains trimestres, compte tenu du niveau élevé d'incertitude actuellement et à l'échéance d'une vaccination, les effets de la pandémie de Covid-19 continueront d'être importants pour le groupe... A ce stade, le management prévoit une amélioration pour le premier semestre de l'exercice 2020-2021 par rapport au second semestre de l'exercice 2019-2020 avec une baisse du chiffre d'affaires de l'ordre de -20% à -25%.

Tant que les niveaux d'activité ne seront pas revenus à la normale, le groupe continuera de recourir aux programmes gouvernementaux de soutien à l'emploi disponibles... Des mesures strictes de restructuration sont et continueront d'être prises pour protéger les marges à l'avenir, à mesure de la réduction de ces programmes. Le travail de réduction des frais administratifs est en cours dans tous les segments et activités. Par ailleurs, le management estime que la marge d'exploitation du Groupe au 1er semestre 2020-2021 serait à nouveau positive, dans une fourchette comprise entre 2 et 2,5%.

À plus long terme, en estimant que la crise sanitaire se terminera d'ici la fin de l'année calendaire 2021, le Groupe vise à retrouver un niveau de croissance soutenue et une reprise rapide de la marge d'exploitation au-delà du niveau de marge d'avant crise... Parmi les derniers avis de brokers, la Deutsche Bank a coupé sa cible de 70 à 66 euros, tout en restant à l'achat sur le dossier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.