Sodexo toujours pénalisé par un marché universitaire américain morose

Sodexo toujours pénalisé par un marché universitaire américain morose©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 11 janvier 2018 à 09h13

Sodexo est la première grande entreprise française à publier des comptes en ce début d'année 2018, mais cela ne concerne pas le chiffre d'affaires annuel du groupe, puisqu'il est en exercice décalé, mais bien le premier trimestre de son exercice 2017-2018, qui couvre les trois mois allant de septembre à novembre. Sur la période, la croissance interne a atteint 1,9%, ce qui est un peu court par rapport aux attentes de la place (2,3%), à cause d'une situation toujours morose dans l'éducation aux Etats-Unis. La publication est décevante, avec un titre qui perd -2,3% à 107,85 euros en matinée. Jefferies, qui a très tôt commenté les chiffres, souligne que le consensus risque de s'ajuster à la baisse, car le groupe a par le passé démontré qu'il avait beaucoup de mal à rattraper un mauvais début d'exercice.

Les objectifs confirmés, malgré tout

Sur cette période, les revenus ont atteint 5,31 milliards d'euros, soit une baisse de -2,6% en glissement annuel. La croissance interne de la période s'établit cependant à 1,9%, explique le management, car les effets de change ont pénalisé l'activité à hauteur de -4,1%, tandis que les changements de périmètre ont grignoté environ -0,3% du chiffre d'affaires. Dans les Services sur Site, les revenus s'établissent à 5,12 MdsE, en croissance interne de 1,8%, grâce à une solide progression de 5,2% pour le segment Entreprises & Administrations, une hausse décente de 1% pour la division Santé & Seniors, mais une situation toujours difficile dans l'Education, dont les revenus baissent de -4%. L'activité en universités en Amérique du Nord pâtit d'une faible performance en fidélisation durant l'exercice précédent et d'une faible croissance sur sites existants en raison d'un impact calendaire négatif, indique Sodexo. L'Amérique du Nord explique aussi la faible croissance de la division Santé & Seniors, tandis que la région est dynamique pour les Entreprises & Administrations, notamment via la reprise de l'activité dans les industries pétrolière, gazière et minière. Dans cette division, toutes les régions du monde font d'ailleurs montre d'une belle croissance, notamment la France. Dans le segment Services Avantages & Récompenses, les revenus ont chuté de -10,4% à 194 ME, mais ils auraient progressé de 3,8% toutes choses égales par ailleurs. C'est le poids du change qui est en jeu cette fois. La croissance en Europe, Asie et États-Unis est toujours forte mais l'Amérique Latine souffre d'une faible inflation et de la baisse des taux d'intérêts au Brésil.

Le groupe confirme viser cette année une croissance de son chiffre d'affaires comprise entre 2 et 4%, hors impact lié à la 53e semaine, et une marge d'exploitation stable de 6,5%. A moyen terme, le curseur reste positionné sur une croissance annuelle moyenne du chiffre d'affaires, hors effet de change, comprise entre 4% et 7% et une progression annuelle moyenne du résultat d'exploitation, hors effet de change, comprise entre 8 et 10%.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.