SoftBank pourrait prendre le contrôle de WeWork

SoftBank pourrait prendre le contrôle de WeWork©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le lundi 14 octobre 2019 à 08h29

Quelques semaines après avoir renoncé à son projet d'introduction en Bourse, The We Company, maison-mère de WeWork, doit désormais trouver de l'argent frais sous peine de devoir mettre la clef sous la porte. Selon la presse anglo-saxonne, SoftBank, déjà premier actionnaire du spécialiste de la location de bureaux en partage avec environ 29% du capital, s'apprêterait à prendre le contrôle de la société via un investissement de plusieurs milliards de dollars.

Lors d'un tour de table auquel a participé SoftBank en janvier, WeWork était valorisé 47 milliards de dollars. Le scepticisme des investisseurs face au business modèle de la société a cependant ramené la valorisation de l'entreprise très en-deçà de ce niveau. Faute d'avoir su convaincre de nouveaux investisseurs, WeWork joue désormais sa survie. Si l'entreprise n'est pas en mesure d'obtenir de nouveaux financements avant la fin du mois de novembre, elle court tout simplement le risque d'un dépôt de bilan.

Un scénario que souhaiterait à tout prix éviter SoftBank alors que le groupe nippon a déjà injecté près de 10 Mds$ dans la société fondée en 2010 par Adam Neumann et Miguel McKelvey. Selon les sources de 'Bloomberg', SoftBank, avec l'aide de JPMorgan Chase&Co, préparerait un package financier de 5 Mds$. WeWork a perdu 1,9 milliard de dollars en 2018 et a brûlé 2,36 milliards de dollars de liquidités au cours du premier semestre 2019.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.