Soitec a-t-il encore du potentiel après +560% en deux ans ?

Soitec a-t-il encore du potentiel après +560% en deux ans ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 12 janvier 2018 à 14h02

Un sixième analyste a démarré le suivi de Soitec. C'est moins que les quatorze qui suivaient l'entreprise en 2004, mais c'est un signe encourageant pour la société, qui semble avoir tourné la page de ses difficultés. La question clef après que la capitalisation de Soitec fut remontée jusqu'à 2,4 milliards de dollars, soit sept à huit fois plus qu'il y a 18 mois, est de savoir si l'action a encore du potentiel, écrit la Deutsche Bank, dans son étude d'initiation de couverture. Et la réponse est : peut-être ! Tout dépendra de la vitesse de montée en puissance du FD SOI... L'analyste est prudent et craint que le décollage ne soit pas aussi vertical que prévu, alors que Soitec espère exploiter Bernin II à 100% dès la mi-2019. Ce en dépit d'une technologie vraiment intéressante en matière de coûts et de performance, intensivement soutenue par les fondeurs de GlobalFoundries et Samsung. Ce qui manque au FD SOI, pour la DB, c'est qu'il soit adoubé par un nouvel acteur à gros volume qui ne fasse pas partie des clients de longue date comme NXP, Mobileye, STMicroelectronics ou Sony. Le problème, c'est que les acteurs du segment Tier-1 comme Mediatek, qui évalue activement le FD SOI, semblent surtout le faire pour pousser TSMC à casser ses prix sur les plaques traditionnelles. Et comme TSMC semble prêt à le faire pour défendre ses parts de marché et regarnir ses lignes, le scénario de Soitec paraît risqué.

Finalement, le bureau d'études pense que le segment le plus sous-estimé de Soitec n'est pas le FD SOI mais la migration du RF SOI vers le 300mm. GlobalFoundries et Tower sont désormais prêts à monter en cadence sur ce segment et le groupe isérois a un gros pouvoir sur les prix dans la mesure où il est un peu seul au monde en 300mm. Un bémol toutefois, Bernin I pourrait souffrir d'un passage trop massif au 300mm, un paradoxe auquel Soitec va devoir répondre.

Les perspectives de croissance des revenus jusqu'à l'exercice 2021 apparaissent vraiment solide, souligne l'analyste, qui attend 25% en moyenne par an. Mais cela ne l'empêche pas d'afficher des attentes inférieures de 20% à celles du consensus en matière de bénéfice par action. Le titre se traite actuellement 20 fois les résultats attendus en 2019, ce qui n'est pas inintéressant au regard des perspectives de croissance des résultats sur la période. Mais la conversion cash est faible compte tenu des lourds investissements à réaliser. La DB valorise le dossier 65 euros, soit 20 fois les attentes 2019, soit une prime de 25% sur les pairs exposés aux substrats traditionnels, moins dynamiques. Compte tenu des cours actuels, l'analyste démarre le suivi sur une recommandation "conserver".

Avec cette nouvelle recommandation, le dossier compte quatre avis positifs et deux neutres, pour un objectif moyen de 68,80 euros. Ils vont de 50 euros chez Natixis à 90 euros chez Berenberg.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU