Solutions 30 chute à nouveau, Muddy Waters revient à la charge

Solutions 30 chute à nouveau, Muddy Waters revient à la charge©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 25 janvier 2021 à 09h25

Dans de gros volumes, Solutions 30 plonge de 10% à 12,2 euros en ce début de semaine, plombé par de nouvelles accusations de Muddy Waters. Le fonds américain revient à la charge contre le leader européen des solutions pour les Nouvelles Technologies, estimant que "les accusations de fraude et blanchiment d'argent portées par le rapport anonyme pointent probablement, a minima, dans la bonne direction, voire sont correctes dans certains cas".

Dans de gros volumes, Solutions 30 plonge de 10% à 12,2 euros en ce début de semaine, plombé par de nouvelles accusations de Muddy Waters. Le fonds américain revient à la charge contre le leader européen des solutions pour les Nouvelles Technologies, estimant que "les accusations de fraude et blanchiment d'argent portées par le rapport anonyme pointent probablement, a minima, dans la bonne direction, voire sont correctes dans certains cas".

Dans une lettre, disponible au grand public, et adressée à Gianbeppi Fortis, Muddy Waters affirme : "Nous partageons l'inquiétude du rapport anonyme quant à la possibilité de blanchiment d'argent par l'acquisition répétée de sociétés fictives par S30, en particulier lorsque cela implique des personnes liées à la criminalité organisée".

Et le fonds, qui 'short' toujours le titre, d'ajouter : "nous estimons que Solutions 30 manipule ses comptes pour gonfler de manière artificielle sa croissance organique et sa rentabilité... ". Muddy Waters remet également en cause la sélection par Solutions 30 de Deloitte pour examiner les questions de "gouvernance et de réputation" du groupe et non pas pour enquêter sur sa comptabilité, la firme ayant choisi Didier Kling : "Vous avez 'répondu' à notre appel à une enquête des "Big Four" de la pire des manières : en engageant Deloitte - mais pas pour examiner vos comptes. L'enquête comptable est toujours menée par un cabinet qui n'a pas la portée mondiale que nous estimons nécessaire pour un examen crédible. Au lieu de cela, Deloitte a été engagé pour examiner la 'gouvernance et la réputation' de S30. Cet engagement très limité nous semble être une tentative non substantielle de manipuler la perception des investisseurs".

Début décembre, le titre avait déjà été violemment attaqué après la publication d'un rapport anonyme cherchant à démontrer des liens troubles entre l'entreprise et le crime organisé en Italie. Solutions 30 avait alors " nié catégoriquement les accusations, estimant ces dernières sans fondement et jugeant des faits mal interprétés ". Dans une déclaration transmise à 'Bloomberg', le groupe indique être la cible d'une campagne de déstabilisation et rejette à nouveau toutes les accusations du fonds.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.