Solutions 30 : le groupe "n'a aucune activité frauduleuse"

Solutions 30 : le groupe "n'a aucune activité frauduleuse"©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 12 avril 2021 à 08h20

Solutions 30 et son président se défendent une nouvelle fois face aux dernières attaques de Muddy Waters. Dans une lettre adressée à ses actionnaires, Gianbeppi Fortis affirme que "ce qui se passe sur le titre Solutions 30, où près d'un milliard d'euros de capitalisation boursière est parti en fumée, est un scandale absolu. La justice et les autorités de marchés ont été saisies. Solutions 30 se bat face à des fonds spéculatifs dont le seul but est de gagner de l'argent en faisant chuter la valeur de son titre, coute que coute. Pendant que les uns propagent des informations mensongères et diffamatoires pour alimenter un scénario fictif, d'autres appuient sur le cours de bourse, en profitant de la volatilité du titre. Le procédé est connu et concerté. Les allégations contre Solutions 30 émanent d'un rapport anonyme et elles ont été relayées publiquement, notamment par un short-seller. Leur publication a provoqué la chute du cours de bourse et offert une caisse de résonnance inespérée à ces fake-news ressassées ad nauseam".

Solutions 30 et son président se défendent une nouvelle fois face aux dernières attaques de Muddy Waters. Dans une lettre adressée à ses actionnaires, Gianbeppi Fortis affirme que "ce qui se passe sur le titre Solutions 30, où près d'un milliard d'euros de capitalisation boursière est parti en fumée, est un scandale absolu. La justice et les autorités de marchés ont été saisies. Solutions 30 se bat face à des fonds spéculatifs dont le seul but est de gagner de l'argent en faisant chuter la valeur de son titre, coute que coute. Pendant que les uns propagent des informations mensongères et diffamatoires pour alimenter un scénario fictif, d'autres appuient sur le cours de bourse, en profitant de la volatilité du titre. Le procédé est connu et concerté. Les allégations contre Solutions 30 émanent d'un rapport anonyme et elles ont été relayées publiquement, notamment par un short-seller. Leur publication a provoqué la chute du cours de bourse et offert une caisse de résonnance inespérée à ces fake-news ressassées ad nauseam".

Et le dirigeant d'ajouter : "dans un contexte où seule s'applique la présomption de culpabilité, nous avons montré notre volonté de transparence et le Conseil de Surveillance a mandaté deux audits dont les investigations ont balayé les graves allégations. Je suis indigné et dénonce ces méthodes où l'on peut accuser sans preuve à grand renfort de fake news. Cela est purement et simplement inacceptable dans un état de droit".

A la question de la qualité de l'audit conduit à la suite des premières accusations menées contre la société, Gianbeppi Fortis explique que le groupe a prouvé son intégrité dans une démarche de transparence exigeante : "Solutions 30 n'a aucune activité frauduleuse. Deux cabinets d'audit indépendants, à l'expérience reconnue et aux méthodes éprouvées, ont oeuvré durant 3.000 heures et ont conclu que les allégations du rapport anonyme étaient infondées".

Le dirigeant rappelle avoir "porté plainte pour diffusion d'informations fausses et trompeuses, pour manipulation de marché et diffamation. Ces plaintes sont en cours d'instruction respectivement auprès du Parquet National Financier et du tribunal judiciaire de Paris. De plus, nous sommes confiants sur le fait que l'AMF et la CSSF aient initié une enquête. Il est certain qu'il y a une asymétrie totale et inacceptable entre le préjudice instantané des attaques calomnieuses sur le marché et le temps long des procédures judiciaires destinées à sanctionner ces méthodes. Nous nous en sommes d'ores et déjà indignés auprès des régulateurs et avons alerté les pouvoirs publics afin que les sociétés soient mieux protégées dans un tel contexte".

Solutions 30 "invite d'ailleurs les actionnaires qui estiment eux aussi être victimes de ces publications trompeuses et mensongères à faire valoir leurs droits auprès des autorités judiciaires et de marchés compétentes de façon à appuyer les plaintes et actions déjà initiées par la société".

Interrogé sur la politique de dividende, Gianbeppi Fortis souligne : "nous maintenons le même cap. Notre génération de trésorerie est le moyen de financer notre croissance. Face à la crise que nous traversons, nous devons préserver cette trésorerie".

Enfin, Gianbeppi Fortis précise que "le devoir de la société et de ses dirigeants est d'explorer toutes les options stratégiques dans les meilleurs intérêts de la société et de ses parties prenantes. Toutes les options sont envisagées, y compris le renforcement de la base actionnariale de la société pouvant aller jusqu'à un retrait de la cote. Le Groupe a de très nombreux atouts et de belles perspectives sur des marchés qui sont très porteurs et en plein essor partout en Europe. Sa croissance et ses performances opérationnelles en font l'une des rares licornes européennes avec un profil très attractif pour des investisseurs de long terme".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.