Solvay affiche une marge d'EBITDA record

Solvay affiche une marge d'EBITDA record
solvay

Boursier.com, publié le mercredi 05 mai 2021 à 07h41

Le chiffre d'affaires du premier trimestre 2021 de Solvay a augmenté de 1,9% organiquement à 2,373 MdsE, grâce à une forte demande dans le secteur automobile (en témoigne la croissance organique de 10% des ventes de Specialty Polymers), à la performance exceptionnelle de Coatis (+55% organiquement) ainsi qu'à la reprise dans le secteur minier (hausse organique de 15% de Technology Solutions), tandis que le chiffre d'affaires de Composite Materials a reculé de 37% organiquement. La croissance organique du chiffre d'affaires s'élève à 8,6% sur un an si l'on exclut les activités Composites et le pétrole et le gaz qui font toujours face à des vents contraires, mais elles s'inscrivent en hausse par rapport au quatrième trimestre.

Le chiffre d'affaires du premier trimestre 2021 de Solvay a augmenté de 1,9% organiquement à 2,373 MdsE, grâce à une forte demande dans le secteur automobile (en témoigne la croissance organique de 10% des ventes de Specialty Polymers), à la performance exceptionnelle de Coatis (+55% organiquement) ainsi qu'à la reprise dans le secteur minier (hausse organique de 15% de Technology Solutions), tandis que le chiffre d'affaires de Composite Materials a reculé de 37% organiquement. La croissance organique du chiffre d'affaires s'élève à 8,6% sur un an si l'on exclut les activités Composites et le pétrole et le gaz qui font toujours face à des vents contraires, mais elles s'inscrivent en hausse par rapport au quatrième trimestre.

Les économies de coûts structurelles s'élèvent à 80 millions d'euros au premier trimestre, soit une augmentation de 78% par rapport au quatrième trimestre 2020.
L'EBITDA sous-jacent a progressé de 10,3% organiquement au T1 2021 par rapport au T1 2020, et de 7% par rapport au T1 2019 (sur une base comparable et en dépit d'un chiffre d'affaires en baisse de 3%), illustrant l'efficacité des mesures de réduction des coûts mises en place au cours des deux dernières années.
La marge d'EBITDA sous-jacent atteint un nouveau record de 24,6%, portée principalement par la forte reprise des volumes dans la plupart des marchés du groupe et par les mesures de réduction des coûts, et malgré la hausse du coût des matières premières et de la logistique, les perturbations d'approvisionnement liées aux intempéries météorologiques aux Etats-Unis et le blocage temporaire du canal de Suez. Ainsi, la marge ressort 1,6 points au-dessus de celle du T1 2020 et 2,4 points au-dessus de celle du T1 2019.

Le bénéfice net sous-jacent s'élève à 240 millions d'euros au premier trimestre, en hausse de 1,8% sur un an.
Le Free Cash Flow du premier trimestre pointe à 282 millions d'euros, en hausse de 40% sur un an, reflétant la gestion disciplinée en matière de fonds de roulement malgré l'augmentation des niveaux d'activités, ainsi que l'effet de levier lié à la réduction de la dette et des pensions. Les contributions volontaires aux pensions de 0,8 milliard d'euros depuis le quatrième trimestre 2019 permettent une amélioration de plus de 100 millions d'euros par an.

Solvay attend en guise de prévision une hausse de son Ebitda sous-jacent cette année qui devrait être compris entre 2 milliards et 2,2 milliards d'euros en 2021. Les économies de coûts sont prévues à hauteur de 200 millions d'euros, soit 50 millions d'euros de plus que le montant prédéterminé.
Solvay revoit aussi en hausse ses projections de génération de cash pour l'ensemble de l'année 2021 et vise désormais un flux de trésorerie disponible se situant autour de 650 millions d'euros, alors que la direction attendait initialement entre 600 et 650 millions d'euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.