Sopra Steria : une sanction trop sévère ?

Sopra Steria : une sanction trop sévère ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 26 octobre 2020 à 11h48

Cinquième séance dans le rouge pour Sopra Steria qui cède 0,4% à 123,8 euros en ce début de semaine. Le groupe a fait le point sur la cyberattaque dont il a été victime le 20 octobre au soir. "Le virus a été identifié : il s'agit d'une nouvelle version du ransomware Ryuk jusque-là inconnue des éditeurs d'antivirus et des agences de sécurité... A ce jour, et après des recherches approfondies, Sopra Steria n'a pas constaté de fuite de données ou de dommages causés aux systèmes d'information de ses clients. Après analyse de l'attaque et élaboration du plan de remédiation, le redémarrage progressif et sécurisé du système d'information et des opérations du Groupe est engagé à compter de ce jour. Le retour à une situation normale dans l'ensemble du Groupe prendra quelques semaines".

Depuis l'annonce de la cyberattaque, Oddo BHF note que le titre a chuté de plus de 9% en deux jours contre un EuroStoxx stable. Cela correspond à une destruction de valeur de plus de 250 ME. En considérant que Sopra Steria parviendra à limiter l'impact de cette attaque dans des proportions comparables à Altran et compte tenu des assurances dont le groupe dispose, il semble clairement que cette sanction boursière soit exagérée, souligne le broker.

Il convient toutefois d'admettre que le timing est malheureux car lors de la publication du CA T3 (le 28 octobre prochain avant Bourse), le management de Sopra Steria devra certainement se montrer plus prudent sur les perspectives du T4, et ce, probablement même dans des proportions exagérées dans l'attente de pouvoir quantifier exactement le niveau de perturbations induit par cette attaque. Cela pourrait jouer négativement sur le sentiment de marché et ainsi peser sur le titre à court terme. Au-delà de cette nouvelle négative, le courtier attend une publication solide et reste confiant à plus long terme car Sopra Steria reste un acteur bien positionné sur le marché européen, capable de surperformer la croissance du marché des Services IT. L'analyste est à l''achat' sur la valeur avec une cible de 166 euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.