Spie, de nouveau à vent arrière

Spie, de nouveau à vent arrière©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 23 mars 2018 à 11h03

C'est peut-être le moment de se réintéresser à Spie, estime UBS, qui conserve sa recommandation à l'achat mais révise en baisse de 26 à 24 euros son objectif. Le trio d'analystes qui suit le dossier pour la banque suisse estime que les frémissements constatés en fin d'année sur les marges devraient mettre un terme à neuf mois de dynamique négative sur les résultats, ce qui permettra de recentrer l'attention sur ce dossier alimenté par la consolidation sectorielle et qui porte peu de risques. L'une des raisons qui a fait que le consensus a dû s'ajuster à la baisse sur les résultats vient de France, avec des marges décevantes. UBS pense qu'une bonne partie des éléments négatifs va disparaître cette année, ce qui devrait permettre une stabilisation, avant un retour de la progression à partir de 2019. En parallèle, la croissance organique est revenue en territoire positif, ce qui profitera aux cash-flows et à une nouvelle phase d'acquisitions. Même après la prise en compte des nouveaux paramètres de rentabilité, plus faibles qu'auparavant, la valorisation par les cash-flows atteint 24 euros par action, ce qui représente un potentiel boursier encore supérieur à 30% et justifie l'optimisme du bureau d'études.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.