SpineGuard a redressé ses comptes en 2019

SpineGuard a redressé ses comptes en 2019©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 20 mars 2020 à 06h37

Pour 2019, le chiffre d'affaires de SpineGuard s'élève à 6,82 milions d'euros (7,57 ME en 2018).

L'Ebitda s'améliore fortement à -50 kE en 2019 (-586 kE en 2018), soit 91% d'amélioration. L'Ebitda du second semestre 2019 est positif à 301 kE.

La perte opérationnelle courante s'établit à -311 kE (-1,07 ME en 2018), soit une amélioration de +71%.

La marge brute en pourcentage baisse de 2 points à 84,5% (86,5% précédemment), principalement sous l'effet d'ajustements des prix de revient liés à des ajustements du processus de fabrication.

Les charges opérationnelles courantes ont diminué de 20% et traduisent les conséquences du plan de réorganisation ainsi que, plus généralement, la bonne maîtrise dans la durée des dépenses opérationnelles. Le résultat net est une perte de -686 kE (-2,33 ME un an plus tôt).

La trésorerie générée par l'exploitation est positive à 224 kE en 2019 (-669 kE en 2018). La trésorerie au 31 décembre 2019 s'est établie à 1,3 ME, à laquelle s'ajoute la disponibilité sécurisée du financement obligataire (OCAPI) de 0,7 ME, soit un total de 2 ME. Le besoin en fonds de roulement d'exploitation au 31 décembre 2019 ressort à 512 kE (782 kE au 31 décembre 2018).

"Le plan de réorganisation initié mi-2017 et les efforts consentis depuis nous ont permis d'atteindre l'équilibre opérationnel tout en continuant à déployer notre technologie de guidage chirurgical en temps réel dans de nouvelles applications visant à sécuriser le placement d'implants osseux. C'est notamment grâce à cette discipline financière et à nos avancées technologiques probantes que nous avons pu obtenir l'ouverture d'une procédure de sauvegarde en France ainsi qu'aux Etats-Unis. Cette double protection juridique nous confère le cadre propice au réaménagement de notre endettement, à la poursuite de notre stratégie d'innovation et à la mise en place de partenariats industriels structurants, ce dans un contexte bien évidemment fortement impacté par la propagation du virus COVID-19, à très court terme tout au moins", commente Pierre Jérôme, Président Directeur Général et cofondateur de SpineGuard.

Quelles perspectives pour 2020 ?

La collaboration déjà en place avec Adin Dental Implants Systems / ConfiDent ABC sur l'application dentaire va s'intensifier en 2020 avec le co-développement d'une nouvelle génération de produits intégrant la technologie DSG, fruit du test marché réalisé en 2019 avec la première génération de produits.
La recherche d'autres partenariats industriels et stratégiques, notamment pour l'application robotique, suit son cours sous l'impulsion de la banque d'affaires Healthios Capital Markets.

Par ailleurs, la plateforme DSG Connect devrait bientôt obtenir le marquage CE et l'homologation FDA. Cette innovation à forte valeur stratégique doit contribuer à dynamiser les ventes de SpineGuard en Europe, aux Etats-Unis et dans d'autres zones géographiques à fort potentiel comme le Brésil, l'Arabie Saoudite ou la Turquie. Ces évolutions interviendront quand la propagation du virus COVID-19 sera jugulée.

Vers une prochaine reprise de cotation

SpineGuard précise avoir prévu de diffuser en début de semaine prochaine un communiqué détaillé sur le déroulement des procédures volontaires de sauvegarde initiées en France et aux Etats Unis (Chapter 11) mi-février.

A cette occasion, SpineGuard devrait potentiellement communiquer sur une date de reprise de cotation du titre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.