SpineGuard : une première chirurgicale avec DSG Connect à l'hôpital Trousseau de Paris

SpineGuard : une première chirurgicale avec DSG Connect à l'hôpital Trousseau de Paris©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 14 décembre 2020 à 19h37

SpineGuard, entreprise innovante qui conçoit, développe et commercialise des dispositifs médicaux destinés à sécuriser et à simplifier le placement d'implants osseux, annonce la première chirurgie réalisée à l'hôpital Trousseau de Paris avec le nouveau système DSG Connect dans le cadre de la collaboration entre SpineGuard et l'ISIR (Institut des Systèmes Intelligents et de Robotique) de Sorbonne Université.

Le Professeur Raphael Vialle, secondé par le Docteur Elie Saghginy, a réalisé cette chirurgie. Il s'agit de la première d'une série visant à alimenter le programme robotique de SpineGuard en collaboration avec l'ISIR. Grâce à l'interface DSG Connect, les chercheurs bénéficient d'un accès aux données de conductivité électrique de l'os habituellement mesurées dans toutes les chirurgies avec les dispositifs PediGuard, jusqu'alors non exploitées après la chirurgie. Ces grandeurs physiques, dorénavant récoltables, sont précieuses pour nourrir les algorithmes du projet robotique commun de SpineGuard / l'ISIR en collaboration avec le Groupe de Recherche Clinique "Robotique et Innovation Chirurgicale" de Sorbonne Université.

L'hôpital Trousseau de Paris est le 4è centre français qui adopte DSG Connect, interface tablette sans fil et qui ajoute le signal visuel à l'audio pour optimiser l'exploitation du signal émis par le PediGuard lors de la mise en place des vis dans les vertèbres. DSG Connect permet également l'enregistrement de données comme preuve médico-légale ainsi que la réalisation de collectes d'informations physiques notamment sur la qualité osseuse.

De nouvelles chirurgies avec l'interface DSG Connect vont prochainement avoir lieu en Allemagne.

La soumission du dossier d'homologation FDA est en cours, avec un léger retard. Le résultat est attendu au 1er trimestre 2021. La société communique régulièrement avec la FDA depuis le mois de juillet pour apporter aux examinateurs les réponses demandées. Elle a effectué avec succès plusieurs essais complémentaires relatifs à la coexistence électromagnétique et se prépare à un meeting au mois de décembre. Il conviendra de noter que certains délais administratifs ont été allongés en raison de la pandémie et ont contribué au décalage du calendrier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.