Sport Business : des sociétés de private-equity intéressées par les droits internationaux de la Bundesliga

Sport Business : des sociétés de private-equity intéressées par les droits internationaux de la Bundesliga©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 23 février 2021 à 15h19

La Ligue de Football allemande (LDF), l'équivalent de la Ligue de Football Professionnel en France, va ouvrir le capital de la société qui gère les droits TV de la Bundesliga à l'étranger. Un appel d'offres qui pourrait attirer jusqu'à 30 soumissionnaires, principalement des sociétés de capital-investissement, va être lancé cette semaine, croit savoir 'Bloomberg'. Advent International et BC Partners auraient déjà pris contact avec la Bundesliga International GmbH en vue d'acquérir une participation, précisent les sources de l'agence. Bain Capital, CVC Capital Partners, General Atlantic et KKR & Co seraient également sur les rangs.

La Ligue de Football allemande (LDF), l'équivalent de la Ligue de Football Professionnel en France, va ouvrir le capital de la société qui gère les droits TV de la Bundesliga à l'étranger. Un appel d'offres qui pourrait attirer jusqu'à 30 soumissionnaires, principalement des sociétés de capital-investissement, va être lancé cette semaine, croit savoir 'Bloomberg'. Advent International et BC Partners auraient déjà pris contact avec la Bundesliga International GmbH en vue d'acquérir une participation, précisent les sources de l'agence. Bain Capital, CVC Capital Partners, General Atlantic et KKR & Co seraient également sur les rangs.

Cette ouverture du capital vise à internationaliser davantage un championnat à la traîne par rapport à ses concurrents européens. Avant l'impact de la crise liée au Covid-19, les droits de diffusion de la Bundesliga à l'étranger étaient évalués à 240 millions d'euros par saison par le cabinet Deloitte, contre environ 1,6 MdE pour la Premier League et 897 ME pour la Liga espagnole.

L'opération permettrait également de récolter de l'argent frais à un moment où les clubs souffrent aussi fortement de la crise avec notamment la chute de leurs recettes liées à la billetterie et la baisse des droits TV domestiques.

Avec une telle démarche, le football allemand marche sur les traces du calcio. CVC, Advent et le fonds italien FSI ont en effet accepté l'an passé de verser 1,7 milliard d'euros pour prendre une participation de 10% dans une nouvelle société de médias chargée de gérer les droits télévisuels de la Serie A. La finalisation de l'accord se fait néanmoins toujours attendre, plusieurs clubs n'ayant pas encore accepté certaines conditions.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.