SQLI : bonne surprise ?

SQLI : bonne surprise ?
bourse

Boursier.com, publié le jeudi 11 mars 2021 à 09h27

SQLI reste stable sur les 22,70 euros ce jeudi en Bourse de Paris, alors que le groupe a terminé l'exercice écoulé avec un résultat opérationnel courant consolidé de 7,2 ME, sensiblement supérieur à sa prévision de 6 ME. Le résultat opérationnel s'élève à 7,5 ME, contre 9,7 ME un an plus tôt. Le résultat net est de +0,2 ME vs. 4,7 ME. L'endettement financier net, hors obligations locatives ressort à 15,7 ME contre 14,5 ME à fin 2019. Le ratio d'endettement est de 17% du montant des fonds propres et de 1,7 fois l'EBITDA.

SQLI reste stable sur les 22,70 euros ce jeudi en Bourse de Paris, alors que le groupe a terminé l'exercice écoulé avec un résultat opérationnel courant consolidé de 7,2 ME, sensiblement supérieur à sa prévision de 6 ME. Le résultat opérationnel s'élève à 7,5 ME, contre 9,7 ME un an plus tôt. Le résultat net est de +0,2 ME vs. 4,7 ME.
L'endettement financier net, hors obligations locatives ressort à 15,7 ME contre 14,5 ME à fin 2019. Le ratio d'endettement est de 17% du montant des fonds propres et de 1,7 fois l'EBITDA.

SQLI a décidé de convertir le PGE en dette financière à moyen terme afin de se doter de marges de manoeuvre pour accélérer son plan de développement. La direction vise, pour 2021, un retour à la croissance dès le deuxième trimestre de son activité en France et une poursuite de son développement à l'international, avec l'objectif de générer un chiffre d'affaires consolidé en croissance au 2nd semestre assorti d'une progression de 2 points de sa marge opérationnelle courante consolidée annuelle.

Au-delà, SQLI compte tirer profit des vastes opportunités offertes par le marché européen de l'expérience digitale, soutenu notamment par le développement des plateformes d'expérience, de l'e-Commerce et de la digitalisation de l'espace de travail favorisée par le télétravail.
SQLI préparera également en 2021 un nouveau cycle de croissance externe, qui devrait être engagé à partir de 2022, en ciblant des entreprises de taille significative, en France ou à l'international... "Si les leviers pour redresser la rentabilité étaient déjà connus, les objectifs 2021 suggèrent qu'ils sont activés plus rapidement que nous ne l'espérions" commente Portzamparc qui est agréablement surpris par les annonces. "Cela nous conforte dans l'idée que le risk/reward est asymétrique sur la valorisation actuelle (0,5x CA)" poursuit l'analyste qui vise un cours de 28 euros sur le dossier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.