Stallergènes Greer : chat échaudé...

Stallergènes Greer : chat échaudé...©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 26 janvier 2018 à 10h33

Dans un marché parisien bien orienté, Stallergènes Greer reprend une partie du terrain perdu la veille pour revenir sur les 34,30 euros (+9%). Les précisions du laboratoire spécialisé dans le traitement des allergies, expliquant que l'injonction de l'ANSM "n'a pas d'impact sur l'approvisionnement et n'impose pas de rappel de produits" et indiquant que la plupart des observations formulées par l'ANSM "ont été résolues ou sont en passe de l'être dans le cadre de la démarche continue de modernisation" de l'usine, contribuent à rassurer des investisseurs échaudés par l'épisode de décembre 2015, lorsque l'ASNM avait suspendu la production du site d'Antony, l'une des deux plus grosses usines du groupe. L'action avait sombré de plus de 35% en quelques semaines, avant que le régulateur n'autorise le redémarrage du site, mais seulement en mars 2016.

La réaction des analystes face à cette injonction est contrastée. Oddo BHF opte pour la manière dure en dégradant à "neutre" son opinion sur Stallergenes Greer au regard du regain d'intensité de l'incertitude sur les perspectives, contre "achat" précédemment. Le bureau d'analyse précise que "les situations de ce type ne sont pas jamais évidentes et claires". Et d'ajouter : " Si le risque de répétition du scénario cauchemar de 2015/16 semble réduit, nous jugeons cette deuxième injonction comme peu flatteuse pour l'image du groupe auprès des médecins et des investisseurs et pas sans risque de révisions." Ce faisant, Oddo BHF abaisse de 45 à 32 euros son objectif.

Gilbert Dupont fait le chemin inverse en passant à "acheter" contre "accumuler" précédemment, tout en ajustant de 50 à 45 euros sa cible pour prendre en compte une prime de risque relevée en liaison avec "les défaillances de la communication". Le broker parle malgré tout de "propos rassurants du groupe sur l'injonction de l'ANSM".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
0 commentaire - Stallergènes Greer : chat échaudé...
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]