Statu quo sur les taux de la BCE qui laisse la porte ouverte à d'autres mesures

Statu quo sur les taux de la BCE qui laisse la porte ouverte à d'autres mesures©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 30 avril 2020 à 13h49

Statu quo de la Banque centrale européenne sur ses taux. La BCE a ainsi décidé que le taux d'intérêt des opérations principales de refinancement ainsi que ceux de la facilité de prêt marginal et de la facilité de dépôt demeureront inchangés, à respectivement 0,00%, 0,25% et -0,50%. Le Conseil des gouverneurs prévoit que les taux d'intérêt directeurs de la BCE resteront à leurs niveaux actuels ou à des niveaux plus bas jusqu'à ce qu'il ait constaté que les perspectives d'inflation convergent durablement vers un niveau suffisamment proche de, mais inférieur à 2% sur son horizon de projection, et que cette convergence se reflète de manière cohérente dans la dynamique d'inflation sous-jacente.

Dans le cadre des opérations TLTRO III, des conditions encore plus favorables seront appliquées pendant la période allant de juin 2020 à juin 2021 à toutes les opérations. Ces opérations permettront de soutenir les prêts bancaires aux entités les plus touchées par la propagation du coronavirus, en particulier les petites et moyennes entreprises. Pendant toute cette période, le taux d'intérêt de ces opérations TLTRO III sera désormais inférieur de 50 points de base au taux moyen appliqué dans le cadre des opérations principales de refinancement de l'Eurosystème. Pour les contreparties qui maintiennent leur niveau d'offre de crédit, le taux appliqué dans le cadre de ces opérations sera plus faible et, sur la période s'achevant en juin 2021, pourra être inférieur de 50 points de base au taux d'intérêt moyen de la facilité de dépôt.

Une nouvelle série d'opérations de refinancement à long terme d'urgence non ciblées en cas de pandémie (PELTRO) sera menée pour soutenir les conditions de liquidité dans le système financier de la zone euro et contribuer à préserver le bon fonctionnement des marchés monétaires en fournissant un filet de sécurité efficace en matière de liquidité. Les PELTROs consistent en sept opérations de refinancement supplémentaires, commençant en mai 2020 et arrivant à échéance dans une séquence échelonnée entre juillet et septembre 2021, en fonction de la durée des mesures d'assouplissement des garanties. Elles seront effectuées sous la forme d'appels d'offres à taux fixe, la totalité des soumissions étant servie, avec un taux d'intérêt inférieur de 25 points de base au taux moyen des opérations principales de refinancement en vigueur pendant la durée de chaque opération de refinancement à plus long terme.

Depuis la fin mars, des achats ont été effectués dans le cadre du nouveau programme d'achat d'urgence en cas de pandémie (PEPP) du conseil des gouverneurs, qui dispose d'une enveloppe globale de 750 milliards d'euros, afin d'assouplir l'orientation générale de la politique monétaire et de contrer les risques graves que la pandémie de coronavirus fait peser sur le mécanisme de transmission de la politique monétaire et sur les perspectives de la zone euro. Ces achats continueront à être effectués de manière flexible dans le temps, entre les catégories d'actifs et entre les juridictions. Le Conseil des gouverneurs procédera à des achats nets d'actifs dans le cadre du PEPP jusqu'à ce qu'il estime que la phase de crise du coronavirus est terminée, mais en tout cas jusqu'à la fin de cette année.

En outre, les achats nets réalisés dans le cadre du programme d'achat d'actifs (PAP) se poursuivront à un rythme mensuel de 20 milliards d'euros, ainsi que les achats réalisés dans le cadre de l'enveloppe temporaire supplémentaire de 120 milliards d'euros jusqu'à la fin de l'année. Le Conseil des gouverneurs continue à s'attendre à ce que les achats effectués dans le cadre du PPA durent aussi longtemps que nécessaire pour renforcer l'effet accommodant des taux directeurs et prennent fin peu avant qu'il ne commence à relever les taux directeurs de la BCE.

Enfin, le Conseil entend poursuivre les réinvestissements, en totalité, des remboursements au titre du principal des titres arrivant à échéance acquis dans le cadre de l'APP pendant une période prolongée après la date à laquelle il commencera à relever les taux d'intérêt directeurs de la BCE et, en tout cas, aussi longtemps que nécessaire pour maintenir des conditions de liquidité favorables et un degré élevé de soutien monétaire.

Le Conseil des gouverneurs est tout à fait disposé à augmenter la taille du PEPP et à en adapter la composition, autant que nécessaire et aussi longtemps qu'il le faudra. En tout état de cause, il est prêt à ajuster tous ses instruments, le cas échéant, pour faire en sorte que l'inflation se rapproche de son objectif de manière durable, conformément à son engagement de symétrie.

La présidente de la BCE, Christine Lagarde, reviendra en détail sur ces annonces à 14h30.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.