STMicroélectronics : la hausse l'emporte après les résultats

STMicroélectronics : la hausse l'emporte après les résultats©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 29 avril 2021 à 10h56

Après un début de séance dans le rouge, STMicroélectronics grimpe désormais de 2,3% à 32,8 euros. Bénéficiant notamment d'une forte demande du secteur automobile, le fabricant franco-italien de puces a fait état d'un chiffre d'affaires net en hausse de 35,2% en glissement annuel au premier trimestre, à 3,02 milliards de dollars, contre un consensus de 2,94 Mds$. La marge brute s'est élevée à 39% et le bénéfice net a atteint 364 M$.

Après un début de séance dans le rouge, STMicroélectronics grimpe désormais de 2,3% à 32,8 euros. Bénéficiant notamment d'une forte demande du secteur automobile, le fabricant franco-italien de puces a fait état d'un chiffre d'affaires net en hausse de 35,2% en glissement annuel au premier trimestre, à 3,02 milliards de dollars, contre un consensus de 2,94 Mds$. La marge brute s'est élevée à 39% et le bénéfice net a atteint 364 M$.

Pour le trimestre en cours, le groupe vise des revenus de 2,9 milliards de dollars et une marge brute de 39,5%. La firme prévoit par ailleurs d'investir désormais environ 2 milliards de dollars en CAPEX pour soutenir la forte demande du marché et ses initiatives stratégiques.

Oddo BHF estime que le consensus pourrait ne pas changer de manière significative pour l'exercice et le groupe ne donne pas de prévisions à long terme actualisées au-delà des 12 milliards de dollars de revenus prévus pour cette année. Le broker considère toutefois cette publication comme rassurante à court terme après toutes les questions soulevées récemment au sujet de la relation avec Apple. Ces questions ne sont pas résolues, mais la guidance confirme que la relation est sûre pour cette année (les questions seront à nouveau soulevées l'année prochaine). La valorisation du titre reste faible à 11x VE/EBITDA contre plus de 15 pour le secteur dans un contexte toujours porteur pour le marché des semi-conducteurs, notamment dans l'automobile. L'analyste reste ainsi à 'surperformer' avec une cible de 45 euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.