STMicroelectronics : une semaine à oublier

STMicroelectronics : une semaine à oublier©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 11 décembre 2020 à 15h18

STMicroelectronics affiche la plus mauvaise performance de la semaine sur le SBF120 (hors Solutions 30) avec un repli qui dépasse les 13,5%. De quoi ramener les gains engrangés depuis le début de l'année à environ 22%. Le fabricant franco-italien de puces a été lourdement sanctionné après la révision, surprise, de certains de ses objectifs de moyen terme en raison des tensions commerciales persistantes entre les États-Unis et la Chine.

Lors d'une journée investisseurs organisée mercredi, le spécialiste des semi-conducteurs a repoussé d'un an, à 2023, son objectif d'un chiffre d'affaires de 12 milliards de dollars. Le groupe a également indiqué s'attendre à réaliser une marge d'exploitation annuelle comprise entre 15% et 17% sur ce même horizon, contre 17 à 19% dans ses objectifs de moyen terme visés précédemment. La marge brute est attendue entre 39 et 40% contre 40 à 41% auparavant. En revanche, la direction anticipe toujours un free cash-flow supérieur au milliard de dollars.

"Nous devons prendre en compte les implications de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine, avec un embargo de facto qui nous empêche de vendre nos solutions personnalisées à un client important", a souligné Jean-Marc Chéry, faisant référence à Huawei. Les sanctions américaines à l'encontre de Huawei, soupçonné par Washington d'espionnage au profit de Pékin, interdisent aux entreprises de fournir des produits ou des services d'origine américaine au groupe chinois.

Dans un entretien accordé à 'Il Sole 24 Ore' jeudi, le directeur général de STM a tenté de rassurer en déclarant que les résultats des 1er et 2e trimestres devraient être "bons", ajoutant que la société donnera ses prévisions pour l'ensemble de l'année 2021 en avril. Le dirigeant a néanmoins précisé que la reprise attendue par la firme en 2021 et 2022 "ne pourra malheureusement pas compenser entièrement l'héritage négatif de 2020".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.