Stratégie : Goldman Sachs toujours "bullish" sur les matières premières

Stratégie : Goldman Sachs toujours "bullish" sur les matières premières©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 09 février 2018 à 12h40

Purge boursière ou pas, les stratèges de Goldman Sachs sont toujours acheteur des matières premières ("commodities"), qui vont repartir en vive hausse une fois les remous de court terme oubliés, prophétise la banque américaine. L'ironie de la chute des prix cette semaine et que, si vous souscrivez comme nous à la théorie selon laquelle le catalyseur était la croissance plus forte que prévu des salaires américains en janvier à cause d'une forte dynamique économique, alors nous entrons dans une phase du cycle qui permettra aux matières premières de briller, souligne Goldman. La confiance de la banque américaine n'a pas suffi à calmer les remous, notamment dans les matières premières. Le Brent enchaîne par exemple une sixième séance dans le rouge, en cotant 64,35$ à la mi-journée, contre 69,65$ au soir du 1er février. Les cours du nickel en sont à trois séances de baisse consécutives sur le LME.

A la Bourse de Paris, il y a plusieurs moyens d'accompagner le rebond attendu par Goldman Sachs avec des actions. Ce peut être via ArcelorMittal, qui a perdu plus de 12% depuis le début du mouvement de ventes, la plus mauvaise performance du CAC40. Le groupe est le premier aciériste du monde mais c'est aussi l'un des principaux propriétaires de mines de fer. Vallourec, présent également sur le segment de l'acier, est très corrélé aux cours du brut. Le titre a décroché de plus de 17%, pire performance du SBF120, depuis le 29 janvier. Le seul véritable groupe minier français, Eramet, a lui perdu 11% ces derniers jours. Il devrait afficher un levier conséquent si l'hémorragie est stoppée.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU