Stratégie : guère inquiet par la hausse des taux, UBS reste optimiste pour les actions

Stratégie : guère inquiet par la hausse des taux, UBS reste optimiste pour les actions
bourse

Boursier.com, publié le mardi 02 mars 2021 à 11h28

La hausse des rendements du Trésor américain est passée au premier plan en février, interrompant le rallye des actions mondiales et provoquant une nouvelle rotation des actions de croissance vers les actions 'value' et cycliques. Mais pour les équipes de recherche d'UBS, ces tensions sur le marché obligataire ne devraient pas empêcher la poursuite de la tendance haussière des places boursières dans la mesure où elles reflètent la reflation en cours, la hausse des rendements réels étant alimentée par des perspectives de croissance plus fortes.

La hausse des rendements du Trésor américain est passée au premier plan en février, interrompant le rallye des actions mondiales et provoquant une nouvelle rotation des actions de croissance vers les actions 'value' et cycliques. Mais pour les équipes de recherche d'UBS, ces tensions sur le marché obligataire ne devraient pas empêcher la poursuite de la tendance haussière des places boursières dans la mesure où elles reflètent la reflation en cours, la hausse des rendements réels étant alimentée par des perspectives de croissance plus fortes.

Les stratèges de la banque suisse considèrent ainsi le récent reflux des marchés actions davantage comme un pic de volatilité qu'un changement fondamental dans les perspectives du marché. Ils ne pensent pas que la hausse des rendements fera dérailler le rallye des actions, et ce pour plusieurs raisons :
- au cours des 25 dernières années, pendant les périodes de hausse des rendements nominaux américains, les actions ont enregistré des rendements nuls ou positifs.
- l'augmentation des rendements réels est due à une croissance plus forte plutôt qu'à un scénario de resserrement de la politique monétaire (comme le taper tantrum de 2013).
- la Fed a clairement indiqué qu'elle ne procéderait pas à un resserrement de sa politique dans un avenir proche. Le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, a déclaré que les taux d'intérêt resteront bas et que la Fed continuera d'acheter chaque mois pour 120 milliards de dollars d'actifs "jusqu'à ce que de nouveaux progrès substantiels" aient été réalisés en vue d'atteindre ses objectifs d'emploi maximum et d'inflation de 2%, qui sont encore "loin".
- la prime de risque sur les actions américaines reste supérieure à 300 points de base, dans la fourchette 285-470 pb qui prévaut depuis 2015.

Par conséquent, UBS continue à miser sur une progression des actions, en particulier pour les marchés et les secteurs cycliquement exposés, et pense que les investisseurs devraient profiter des pics périodiques de volatilité pour accroître leur exposition.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.