Suez affirme que "les propositions faites ce-jour par Veolia restent floues"

Suez affirme que "les propositions faites ce-jour par Veolia restent floues"©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 30 septembre 2020 à 14h01

Suez n'aura pas mis longtemps à réagir. Quelques heures après que Veolia eut annoncé avoir rehaussé à 18 euros par action sa proposition de rachat de la part de 29,9% d'Engie dans Suez, le Conseil d'administration de ce dernier affirme que "les propositions faites ce-jour par Veolia restent floues et qu'elles ne garantissent pas l'intérêt des actionnaires et parties-prenantes que le Conseil est chargé de défendre". Il "en appelle au Conseil d'Engie et à ses actionnaires pour ne pas décider de l'avenir de Suez dans les conditions et le calendrier dictés par Veolia".

Le Conseil d'administration de Suez rappelle avoir exprimé dans son communiqué du 29 septembre les conditions préalables à un dialogue et a réaffirmé sa volonté de défendre les actionnaires et parties-prenantes du Groupe et mettra, en particulier, tous les moyens à sa disposition pour éviter une prise de contrôle rampante ou un contrôle de fait, par son principal concurrent.

S'agissant des actionnaires, Suez observe que rien ne garantit qu'ils bénéficieront d'une offre en numéraire au même prix et conditions qu'Engie. L'OPA en numéraire évoquée par le PDG de Veolia depuis le communiqué du 30 août de Veolia n'est pas reprise dans le document diffusé ce-jour. Ce processus crée une rupture d'égalité dans le traitement des différents actionnaires. S'agissant des hommes et des femmes de Suez, le Conseil rappelle qu'Engie a refusé les demandes des Instances Représentatives du Personnel de Suez de participer au processus d'information-consultation et constate qu'aucune garantie réelle et durable n'est apportée. Les garanties d'emploi sont en trompe-l'oeil.

S'agissant des clients et tout particulièrement des collectivités locales, toutes les failles du projet industriel déjà relevées demeurent, notamment en ce qui concerne la concurrence dans les services publics essentiels, en particulier en France. Cette concurrence est aujourd'hui assurée par la compétition de deux leaders mondiaux.

Le Conseil poursuit ainsi activement ses travaux afin de permettre l'annonce, dans les meilleurs délais, d'une solution pour l'ensemble des actionnaires de Suez.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.