Suez parle "d'une manoeuvre déloyale de Veolia en violation manifeste de ses engagements d'amicalité"

Suez parle "d'une manoeuvre déloyale de Veolia en violation manifeste de ses engagements d'amicalité"©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 08 février 2021 à 07h21

Suez a pris connaissance du dernier communiqué de Veolia annonçant son intention de déposer une offre publique, sans l'accord du conseil d'administration de Suez, contrairement à ses engagements d'amicalité. Suez indique en réponse : -Veolia est dans l'impossibilité juridique de déposer une offre publique en raison des engagements qu'ils ont pris. Tout dépôt d'offre serait illégal. Il serait de surcroît inacceptable au plan éthique. -L'annonce de Veolia constitue une nouvelle irrégularité majeure et un mépris à l'égard de l'Etat qui s'efforce de promouvoir une solution amicale, meilleure pour les actionnaires, les salariés et l'ensemble des parties prenantes de Suez. -Avec cette tentative, Veolia trompe la justice dont la décision rendue le 3 février, relative à l'information-consultation des salariés de Suez, reposait sur son engagement d'amicalité.

Suez a pris connaissance du dernier communiqué de Veolia annonçant son intention de déposer une offre publique, sans l'accord du conseil d'administration de Suez, contrairement à ses engagements d'amicalité.
Suez indique en réponse :
-Veolia est dans l'impossibilité juridique de déposer une offre publique en raison des engagements qu'ils ont pris. Tout dépôt d'offre serait illégal. Il serait de surcroît inacceptable au plan éthique.
-L'annonce de Veolia constitue une nouvelle irrégularité majeure et un mépris à l'égard de l'Etat qui s'efforce de promouvoir une solution amicale, meilleure pour les actionnaires, les salariés et l'ensemble des parties prenantes de Suez.
-Avec cette tentative, Veolia trompe la justice dont la décision rendue le 3 février, relative à l'information-consultation des salariés de Suez, reposait sur son engagement d'amicalité.

Suez fera valoir tous ses droits pour s'opposer à cette démarche hostile de Veolia et à un dépôt d'offre publique illégal.

Philippe Varin, Président du Conseil d'administration a déclaré : "Dans sa lettre du 7 janvier au Conseil, Veolia appelait au dialogue. Alors même que la première réunion de discussions vient de se tenir, Veolia met fin de manière unilatérale et avec mauvaise foi à ce dialogue. Veolia démontre ainsi n'avoir jamais voulu respecter son engagement d'amicalité. Suez défendra par tous les moyens les intérêts de ses actionnaires, de ses salariés et de l'ensemble des parties prenantes."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.