SuperSonic Imagine consolide, après l'envolée spéculative

SuperSonic Imagine consolide, après l'envolée spéculative©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 19 juillet 2018 à 09h16

SuperSonic Imagine fléchit ce jeudi dans un volume étoffé, après les chiffres d'activité. Le titre abandonne 5% à 2,27 euros dans un marché représentant 0,3% du tour de table. Le groupe a réalisé un chiffre d'affaires en forte croissance au 1er semestre, mais certains opérateurs prennent leurs profits suite au rebond spéculatif des derniers jours. Le chiffre d'affaires du second trimestre a grimpé de 7% à 6,15 ME (+11% à devises constantes). Le CA semestriel a progressé de 9% à 11,18 ME (+15% au S1 à devises constantes). Le groupe évoque la poursuite de la solide dynamique commerciale en Chine (+31%) et aux Etats-Unis (+27%) à devises constantes.

Fort de la performance de ce premier semestre et du lancement de sa nouvelle plateforme, SuperSonic se dit confiant dans l'atteinte de la rentabilité opérationnelle (EBITDA) à horizon 2019.

Le groupe a récemment reçu l'agrément 510 (k) de la Food & Drug Administration, agence réglementaire américaine, et le marquage CE du LNE/GMed pour sa nouvelle plateforme échographique intelligente et avant-gardiste, Aixplorer MACH 30. Aixplorer MACH 30 introduit une nouvelle génération de l'imagerie UltraFast qui permet une optimisation de l'ensemble des modes d'imagerie innovants développés par SuperSonic Imagine afin d'offrir de meilleures performances diagnostiques.

Rappelons que le dossier avait connu une importante activité spéculative la semaine dernière, sur des rumeurs d'intérêt de Shanghai United Imaging. Bloomberg affirmait le 10 juillet que Shanghai United Imaging Healthcare envisageait une offre sur le fabricant français de dispositifs médicaux. Bloomberg citait des personnes familières de la question. SuperSonic travaillerait avec Lazard Ltd. afin d'explorer ses options, y compris une vente, suite à la réception d'une marque d'intérêt en vue d'une prise de contrôle. L'entreprise pourrait également attirer l'intérêt d'autres firmes d'imagerie médicale ainsi que des sociétés de private equity, expliquait aussi Bloomberg la semaine dernière.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU