Tarkett au tapis, départ soudain du président

Tarkett au tapis, départ soudain du président©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 19 septembre 2018 à 17h36

Tarkett décroche finalement de 6,2% à 22,54 euros dans un volume significatif représentant 0,6% du tour de table du leader du développement, de la fabrication et de la commercialisation de revêtements de sol et de surfaces sportives. Le marché manifeste sa stupeur face au départ inattendu du président du directoire, un peu plus d'un an après sa nomination.

Pas de problème caché

Dans une note du jour, relayée notamment par Reuters, les spécialistes de Kepler Cheuvreux estiment qu'un tel départ, aussi soudain, "n'est jamais une bonne nouvelle pour une valeur et pourrait soulever des doutes sur d'éventuels problèmes cachés". Les analystes de la firme ont toutefois discuté avec le directeur financier Raphaël Bauer, qui a assuré que le départ était fondé sur des raisons personnelles et non lié à une éventuelle fraude, à des erreurs comptables, à l'acquisition récente de Lexmark ou à une dégradation des résultats. La firme de recherche, qui demeure positive sur la valeur, estime que la nomination de Fabrice Barthélemy pour l'intérim est rassurante.

Fabrice Barthélemy pour l'intérim

Le Conseil de surveillance de Tarkett a décidé de nommer Fabrice Barthélemy en qualité de président du directoire de Tarkett par intérim, en remplacement de Glen Morrison, à compter du 18 septembre 2018. Glen Morrison assurera une transition avec Fabrice Barthélemy jusqu'au 2 octobre 2018. "Le Conseil de surveillance tient à remercier Glen Morrison pour le travail accompli au sein du Groupe, d'abord en tant que Président de la division Amérique du Nord, puis en tant que Président du Directoire", explique Tarkett dans un communiqué.

Étroite concertation avec Eric La Bonnardière

Fabrice Barthélemy est membre du directoire depuis 2008 et président de la division EMEA & LATAM depuis 2017. Il a auparavant exercé les fonctions de directeur financier du groupe de 2008 à 2017. En plus de ses responsabilités actuelles, Fabrice Barthélemy assurera les fonctions de président du directoire par intérim en étroite concertation avec Eric La Bonnardière, président du conseil de surveillance, jusqu'à la nomination d'un nouveau président du directoire.

Le Conseil de surveillance réaffirme quant à lui "sa volonté d'accélérer le développement du groupe autour de l'innovation, de l'expérience client, de la performance opérationnelle et des acquisitions".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.