Taux : la Fed confirme la pause en 2019 ("Minutes")

Taux : la Fed confirme la pause en 2019 ("Minutes")©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 10 avril 2019 à 21h05

Les Minutes de la dernière réunion de la Fed n'ont pas apporté de surprises majeures, mercredi soir, confirmant la volonté de la banque centrale américaine de faire une pause cette année dans son cycle de hausse de taux.

Selon le compte-rendu de leur dernière réunion des 19 et 20 mars derniers, publié mercredi soir, une majorité de membres du conseil de la Réserve fédérale a ainsi estimé que les taux ne changeraient pas d'ici à la fin 2019. Le taux des "fed funds" est fixé entre 2,25% et 2,50% depuis la dernière hausse effectuée en décembre, qui avait déclenché une panique boursière, suivie d'une rapide volte-face de Jerome Powell, le patron de la Fed, sur fond de critiques acerbes de Donald Trump contre les hausses de taux jugées excessives.

Ralentissement, mais pas de récession en vue aux Etats-Unis

Les "Minutes" ont aussi montré que la Fed a jugé que l'économie américaine était en mesure de résister au ralentissement de l'économie mondiale et qu'aux yeux de ses responsables, elle n'était pas menacée d'une récession dans les toutes prochaines années. Un raisonnement qui semble a priori écarter la possibilité d'une baisse des taux, que Donald Trump ne cesse de réclamer à la banque centrale.

A Wall Street, les marchés ont faiblement réagi aux Minutes, mercredi soir, faute d'éléments de surprise dans le rapport : le Dow Jones évoluait proche de l'équilibre et le Nasdaq était en légère hausse, avant comme après la publication, tandis que le dollar était en léger recul, et que le rendement de l'emprunt américain à 10 ans cédait 3 points de base à 2,48% (2,46% avant les "Minutes").

La Fed se laisse la possibilité de changer d'avis courant 2019

Plusieurs participants ont cependant dit qu'ils pourraient réviser leur jugement sur l'opportunité de baisser ou de relever les taux à l'avenir. Leur opinion sur le niveau approprié de taux "pourrait varier dans une direction comme dans l'autre sur la base de nouvelles informations", explique ainsi le compte-rendu....

Pour justifier leur "patience" en matière de hausse des taux, les banquiers centraux ont noté que la baisse du taux de chômage, la hausse des salaires et les nouvelles barrières douanières, n'avaient pas conduit à une accélération de l'inflation. Plusieurs membres de la Fed ont même estimé que les anticipations d'inflation pourraient être inférieures à l'objectif de 2% de la Fed.

La fin de la réduction du bilan annoncée pour septembre

Concernant le bilan de la Fed, plusieurs responsables se sont prononcés en faveur de la fin de la réduction de ce bilan dans un délai "assez rapide". Ils ont ainsi préconisé la reprise des achats d'actifs pour remplacer les titres arrivés à échéance, soit parce qu'ils ont jugé inutile de continuer à réduire le bilan, soit parce qu'ils ont jugé que la Fed réduirait la volatilité des taux d'intérêts en reprenant ses achats.

Rappelons que la Fed a confirmé le 20 mars un virage amorcé dès décembre dans sa politique monétaire : elle a indiqué dans ses nouvelles projections qu'elle ne prévoyait plus de tour de vis monétaire cette année, et seulement une hausse en 2020. Elle a aussi fait savoir qu'elle devrait interrompre à partir de septembre la réduction de son bilan.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.