Taux : la Fed s'affiche unie face à Donald Trump ("Minutes")

Taux : la Fed s'affiche unie face à Donald Trump ("Minutes")©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 20 novembre 2019 à 22h50

Les "Minutes" de la Fed publiées mercredi, montrent que les membres du comité de politique monétaire (FOMC) de la Réserve fédérale, étaient moins divisés en octobre que lors de la précédente réunion sur la politique monétaire à suivre, même si deux membres ont voté contre la baisse des taux décidée le 30 octobre, souhaitant plutôt un statu quo.

En particulier, les membres de la Fed se sont opposés à des taux d'intérêts négatifs, que le président Donald Trump n'a de cesse de réclamer à la banque centrale américaine. Le compte-rendu de la dernière réunion des 29 et 30 octobre ("Minutes") montre que l'équipe de la Fed est plutôt soudée autour de son président Jerome Powell, victime de critiques acerbes et de pressions répétées de la part du président américain. Les membres du FOMC ont ainsi souligné que les preuves des bénéfices des taux négatifs ont été "mitigées" dans les pays où ils ont été mis à l'essai.

Pas d'indications sur la politique monétaire en 2020

Le 30 octobre dernier, la Fed a abaissé son principal taux directeur d'un quart de point pour le ramener entre 1,50% et 1,75%, son troisième geste baissier depuis le mois de juillet, afin de soutenir l'économie américaine face au ralentissement économique mondial. Deux membres du FOMC ont voté contre cette décision, en estimant que les taux n'avaient pas besoin d'être une nouvelle fois abaissés.

Les Minutes n'ont pas donné d'indications plus précises sur l'orientation de la politique monétaire de la Fed en 2020. Elles ont confirmé une pause d'une durée indéterminée, qui laissera le temps aux banquiers centraux d'analyser les effets de leur politique sur les indicateurs économiques outre-Atlantique.

"La plupart des participants ont jugé que l'orientation de la politique monétaire, après une réduction de 25 points de base lors de cette réunion, était bien calibrée pour soutenir la perspective d'une croissance modérée, d'un marché du travail vigoureux et d'une inflation proche de l'objectif de 2%", relève ainsi le rapport.

La Fed suspendue aux indicateurs économiques

Ces commentaires corroborent les déclarations faites par Jerome Powell à l'issue de cette réunion. Le patron de la Fed avait estimé que le niveau des taux était désormais "approprié" et que seule "une réévaluation importante de nos perspectives" économiques pourrait conduire la banque centrale à réduire encore les taux. Il a répété ces propos la semaine dernière lors de deux auditions devant le Congrès américain.

Les discussions tenues lors de la dernière réunion de la Fed ont montré que les membres jugeaient que l'économie américaine était assez solide et résiliente, grâce à un marché de l'emploi en bonne santé et un fort appétit des Américains pour la consommation (qui représente environ 70% du PIB américain).

Pour justifier la baisse des taux du 30 octobre, les banquiers centraux ont toutefois cité des "risques élevés" d'un ralentissement de la croissance, liés aux tensions commerciales et à la faiblesse de la croissance mondiale, qui pèsent sur les exportations et les investissements des entreprises.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.