Taux : le gouverneur de la BdF fait flamber les taux européens !

Taux : le gouverneur de la BdF fait flamber les taux européens !©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 14 mai 2018 à 20h45

Les taux des emprunts d'Etat européens se sont brusquement tendus lundi, après une conférence de presse du gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau. Ce dernier, également membre du conseil des gouverneurs de la BCE, n'a pourtant pas fait de déclaration fracassante, tout en faisant preuve d'un certain volontarisme concernant la future normalisation de la politique monétaire de la banque centrale européenne.

Après ses propos, le rendement du Bund allemand à 10 ans a atteint 0,61% lundi soir, en hausse de 5 points de base, remontant au plus haut depuis trois semaines. Celui de l'OAT française de même échéance a bondi de 5 pdb à 0,83%, et celui des emprunts italiens à 10 ans a grimpé de 6 pdb à 1,92%. L'euro s'est aussi apprécié d'environ 0,3% dans un premier temps, avant de revenir proche de l'équilibre en fin de journée à 1,1942$ (+0,01%).

Le relèvement des taux attendu "quelques trimestres" après la fin du "QE"

Lors d'une conférence de presse, François Villeroy de Galhau a déclaré que "la date à laquelle nos achats nets d'actifs cesseront approche". Alors que la BCE prévoit de poursuivre son programme d'achats d'actifs au moins jusqu'à fin septembre, François Villeroy de Galhau n'a pas tranché entre les dates de septembre ou décembre pour cesser les achats, estimant qu'il ne s'agissait pas d'une "question existentielle profonde".

La banquier central a ajouté que le ralentissement actuel de l'inflation dans la zone euro était "clairement temporaire", précisant que la BCE ne reporterait pas le retrait de son programme d'assouplissement quantitatif ("QE") pour permettre aux Etats de la zone euro de régler leurs problèmes de dette.

"Concernant la première hausse des taux, nous pourrions fournir des indications supplémentaires sur son calendrier - en précisant au moins quelques trimestres et non des années - et sa dépendance des perspectives d'inflation", a indiqué François Villeroy de Galhau.

Dans sa communication officielle, l'institution de Francfort se contente d'indiquer que la hausse interviendra "bien après" l'extinction du "QE". De leur côté, les marchés financiers semblent anticiper une fin des achats d'actifs en décembre, et un premier tour de vis sur les taux en juin 2019.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.