Taux US : pas d'accalmie avant les 2% sur le T-Bond à 10 ans ?

Taux US : pas d'accalmie avant les 2% sur le T-Bond à 10 ans ?
bourse

Boursier.com, publié le lundi 15 mars 2021 à 20h45

Les marchés financiers "ne retrouveront pas la paix avant que le rendement du T-Bond à 10 ans ne retrouve le seuil de 2%" (contre 1,6% actuellement), un niveau qui serait en adéquation avec les perspectives de reprise économique aux Etats-Unis à la faveur d'une amélioration de la situation sanitaire.

Les marchés financiers "ne retrouveront pas la paix avant que le rendement du T-Bond à 10 ans ne retrouve le seuil de 2%" (contre 1,6% actuellement), un niveau qui serait en adéquation avec les perspectives de reprise économique aux Etats-Unis à la faveur d'une amélioration de la situation sanitaire.

Tel est le point de vue du stratégiste macro de Société Générale, Kit Juckes, qui a souligné dans une note à ses clients publiée vendredi, que "la tendance est claire : les marchés d'actions vivent une rotation sectorielle, mais pas de correction; le marché obligataire cherche un nouvel équilibre correspondant à la très nette amélioration des perspectives économiques aux Etats-Unis et ailleurs; certaines autorités tentent de résister aux mouvement obligataires, mais avec peu de succès", a-t-il ajouté.

Le stratégiste macro mondial de la banque française ajoute que "lorsque les taux montent, le dollar grimpe, mais lorsque les rendements se stabiliseront, le dollar baissera. Le scénario actuel va sans doute se poursuivre jusqu'à ce que les obligations trouvent leur point d'équilibre, ce qui est peu probable avant le seuil des 2%, si l'on en juge par les précédents épisodes de "taper tantrum" (crainte de hausse des taux de la Fed) et les précédents cycles économiques".

Le taux à 10 ans est remonté de 0,3% à 1,63% en un an

Le 10 mars dernier, Antoine Bouvet, stratégiste principal des taux chez ING misait lui aussi sur un rendement du bon du Trésor américain à 10 ans à 2% d'ici la fin de l'année et peut-être "bien au-dessus" de ce niveau au 2e trimestre. Dans un entretien accordé à 'CNBC', M.Bouvet expliquait que la réouverture envisagée de l'économie US au deuxième trimestre, lorsque la grande majorité de la population américaine devrait être vaccinée contre le coronavirus, se traduira par de fortes ventes au détail grâce au plan de relance du gouvernement local. Tous ces facteurs "contribueront et conspireront à l'optimisme du marché, et ensuite, à cette flambée des obligations du Trésor américain".

Sur les marchés obligataires, le rendement du T-Bond 10 ans avait plongé jusqu'à 0,32% le 9 mars 2020, en pleine crise du Covid qui a paralysé l'économie, avant de remonter jusqu'à 0,9% fin 2020, puis d'accélérer en 2021 pour atteindre 1,63% vendredi dernier à la faveur de l'adoption du plan de relance de 1.900 milliards de dollars de Joe Biden. Le taux de l'emprunt américain à 30 ans est, lui, passé de 1,66% le 31 décembre dernier à 2,35% vendredi.

La Réserve fédérale très attendue mercredi soir

Ce brusque accès de fièvre sur les taux a déclenché parmi les investisseurs la crainte d'une surchauffe économique, d'un retour d'une inflation élevée et de la remontée des taux directeurs de la Réserve fédérale. Cette dernière se réunit ces mardi et mercredi, et ne devrait pas modifier sa politique ultra-accommodante, tant pour les taux (proches de zéro) que pour les achats d'actifs (120 Mds$ par mois).

Cependant, la Fed et son président Jerome Powell sont attendus au tournant sur leurs nouvelles projections économiques, notamment en matière de taux... De nombreux experts estiment que si le scénario de reprise économique post-Covid se confirme, les taux directeurs de la Fed remonteront courant 2023, et non en 2024 comme le suggèrent les dernières projections de décembre.

Jusqu'à présent, le président de la Fed Jerome Powell et d'autres responsables de la Fed n'ont pas manifesté d'inquiétude concernant un dérapage de l'inflation, et ils ont répété qu'ils toléreraient une hausse passagère de l'inflation au-dessus de leur objectif de 2%, sans pour autant relever les taux directeurs.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.