Taxes : la pression retombe entre les Etats-Unis et le Mexique

Taxes : la pression retombe entre les Etats-Unis et le Mexique©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 10 juin 2019 à 07h43

Après les récentes menaces de Donald Trump de taxer dès le 10 juin tous les produits importés du Mexique, le président mexicain Andrés Manuel Lopez Obrador s'était montré optimiste sur la possibilité de parvenir à un accord avec Washington finalement bouclé vendredi... Ce week-end, Trump a aussitôt fait retomber la pression en estimant samedi que Mexico allait "faire de son mieux" pour mettre en oeuvre l'accord sur l'immigration conclu la veille pour éviter une guerre commerciale entre les deux voisins. "Le Mexique va faire de son mieux et s'il le fait, ce sera un accord très efficace entre les Etats-Unis et le Mexique", a estimé le président américain sur Twitter.

Donald Trump avait annoncé dès vendredi soir qu'il renonçait à imposer des droits de douane de 5% sur tous les produits mexicains, Mexico ayant selon lui accepté de prendre des "mesures fortes" pour contenir les flux de migrants à la frontière.

Accord conclu

Donald Trump avait affiché le 30 mai dernier son intention de taxer à 5% les produits mexicains importés dès le 10 juin, puis de monter progressivement jusqu'à 25% le 1er octobre, si le Mexique n'agissait pas davantage pour contrôler les flux de migrants vers les Etats-Unis. Andrés Manuel Lopez Obrador avait toutefois déclaré qu'il s'entretiendrait avec Donald Trump "si nécessaire" et s'était dit confiant dans la capacité des deux pays à régler ce problème...

Mexico avait aussitôt envoyé à Washington une délégation, menée par le ministre des Affaires étrangères Marcelo Ebrard, pour négocier avec les responsables américains... Dans une déclaration commune signée à Washington après trois jours de pourparlers, les deux pays ont indiqué que le Mexique avait accepté d'accueillir davantage de réfugiés qui demandent l'asile aux Etats-Unis pendant l'examen de leur dossier.

Mexico a aussi promis de déployer la garde nationale à la frontière avec le Guatemala, par laquelle transitent les migrants originaires d'Amérique centrale...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.