Technicolor suspendu face au "risque de rumeurs"

Technicolor suspendu face au "risque de rumeurs"
Technicolor nouveau logo

Boursier.com, publié le jeudi 18 juin 2020 à 09h06

Technicolor a annoncé qu'étant donné le risque de rumeurs portant sur des informations privilégiées au moment de finaliser les négociations en cours avec ses prêteurs au titre des Contrats de Crédits, comme annoncé dans le communiqué de presse du 4 juin, elle a demandé à Euronext Paris de suspendre la cotation du titre, à compter de l'ouverture du marché aujourd'hui, jusqu'au 19 juin inclus. Le groupe se dit "convaincu de sa capacité à parvenir à un accord final dans les deux prochains jours et communiquera au marché le résultat de ces négociations".

Rappelons que dans le cadre de la procédure de conciliation ouverte le 2 juin, les négociations avec ses prêteurs avancent et que, afin de faciliter la mise en oeuvre d'une opération de restructuration, la société souhaite avoir la possibilité de demander, le cas échéant, l'ouverture en France d'une sauvegarde financière accélérée (forme de procédure de sauvegarde pré-négociée avec les créanciers financiers uniquement) visant Technicolor SA, et la reconnaissance de la SFA aux États-Unis, conformément à la réglementation applicable (Procédure de Reconnaissance). La Procédure de Reconnaissance est une procédure qui a pour seul objectif d'acter des effets d'une procédure étrangère aux États-Unis (ici la SFA française), dans un processus allégé.

Technicolor indiquait plus tôt ce mois avoir reçu une proposition globale indicative d'institutions financières représentant environ 59% des prêteurs du Prêt à Terme B et de la Facilité de Crédit Renouvelable. Cette proposition répond à la fois aux besoins de liquidités et à la nécessité de réduire l'endettement. La SFA et la Procédure de Reconnaissance n'auraient aucun impact sur les autres créanciers du groupe, notamment sur les fournisseurs, ni sur le fonctionnement normal de la société. Technicolor annonçait par conséquent il y a quelques jours une autre sollicitation de l'accord de ses prêteurs actuels au titre des Contrats de Crédit, afin d'avoir la possibilité de demander l'ouverture de la SFA et de la Procédure de Reconnaissance, sans que ces actions ne constituent un cas de défaut de paiement en vertu des Contrats de Crédit.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.