Technip Energies : le résultat net ajusté atteint 220 millions d'euros

Technip Energies : le résultat net ajusté atteint 220 millions d'euros
pièce 1 centime euro

Boursier.com, publié le vendredi 26 février 2021 à 08h47

Technip Energies a communiqué aujourd'hui la performance financière de la Société pour l'ensemble de l'exercice 2020 (non audité) qui a été préparée sur la même base que les informations financières historiques publiées dans le prospectus de la Société daté du 9 février 2021. Les États financiers combinés audités de la Société pour l'exercice clos le 31 décembre 2020 seront disponibles en mars 2021. L'information financière relative à l'exercice 2020 de la Société présentée ci-dessous diffère des informations financières relatives à l'activité de Technip Energies dans le communiqué de presse publié le 24 février 2021 par TechnipFMC plc uniquement en raison de l'application de normes comptables et de base de préparation différentes. TechnipFMC détient à ce jour 49,9% du capital de la Société.

Technip Energies a communiqué aujourd'hui la performance financière de la Société pour l'ensemble de l'exercice 2020 (non audité) qui a été préparée sur la même base que les informations financières historiques publiées dans le prospectus de la Société daté du 9 février 2021.
Les États financiers combinés audités de la Société pour l'exercice clos le 31 décembre 2020 seront disponibles en mars 2021. L'information financière relative à l'exercice 2020 de la Société présentée ci-dessous diffère des informations financières relatives à l'activité de Technip Energies dans le communiqué de presse publié le 24 février 2021 par TechnipFMC plc uniquement en raison de l'application de normes comptables et de base de préparation différentes. TechnipFMC détient à ce jour 49,9% du capital de la Société.

Le Chiffre d'affaires ajusté de 2020 a augmenté de 9% par rapport à l'exercice précédent, ce qui démontre la force du modèle économique de la société et la bonne exécution des projets malgré un environnement difficile. La montée en puissance du projet Arctic LNG 2 et la poursuite de l'exécution d'un portefeuille de projets en phase de procurement et de construction ont plus que compensé la baisse des revenus de Yamal LNG et contribuent à la croissance sur l'exercice.
La Marge d'EBIT Récurrent Ajustée a diminué de 120 points de base pour atteindre 5,9% en raison de la baisse attendue de la contribution des projets en phase d'achèvement, y compris du projet Yamal LNG, partiellement compensée par la bonne exécution du reste du portefeuille de projets et des initiatives de réduction des coûts. Ces mêmes facteurs sont à l'origine d'une baisse de 10% de l'EBIT récurrent ajusté par rapport à l'exercice précédent.
Le Résultat net ajusté a augmenté de 78% par rapport à l'exercice précédent pour atteindre 220 millions d'euros, notamment du fait d'un taux d'imposition effectif sensiblement inférieur.

En fin d'exercice 2020, le carnet de commandes s'élevait à 2,1 fois le chiffre d'affaires ajusté.

Le chiffre d'affaires ajusté pour l'exercice 2020 a augmenté de 8,8% par rapport à l'exercice précédent, pour atteindre 6.014,5 millions d'euros, grâce à une forte croissance de l'activité Projets, partiellement impactée par une baisse du chiffre d'affaires de l'activité TPS. La croissance au niveau de l'exécution des projets est due à la montée en puissance du projet Arctic LNG 2, et à la croissance de l'activité sur des projets aval au Moyen-Orient, en Afrique et en Asie-Pacifique, ainsi que sur des projets offshore en Afrique. Le chiffre d'affaires ajusté de TPS a diminué de 11,9% par rapport à l'exercice précédent. L'activité commerciale à cycle court dans le domaine de la technologie ayant ralenti en raison de retards dans les décisions d'investissement des clients.

La marge brute ajustée a diminué de 1,7% par rapport à l'exercice précédent pour atteindre 838,4 millions d'euros, en raison d'une contribution plus faible des projets en phase d'achèvement, notamment Yamal LNG, et seulement partiellement compensée par la montée en puissance des projets à un stade d'avancement moins élevé. L'impact sur la marge brute ajustée a été largement atténué par la croissance du chiffre d'affaires par rapport à l'exercice précédent et par l'effet positif d'un accord résultant d'une action en justice s'élevant à 102,9 millions d'euros.
Les frais généraux et administratifs ont diminué de 10% par rapport à l'exercice précédent pour atteindre 364,2 millions d'euros, grâce au programme de réduction des coûts initié en 2020, qui continuera à faire l'objet d'une attention soutenue de la part du management.
Les dépenses de recherche et développement de 38,1 millions d'euros ont été consacrées à la poursuite du développement du portefeuille de technologies, avec une activité significative dans les domaines de la transition énergétique de l'hydrogène et de la chimie durable. En outre, les investissements se sont poursuivis dans les initiatives de digitalisation afin d'améliorer l'exécution des projets et la fourniture de services.
Les dépréciations, restructurations et autres charges se sont établies à 96,3 millions d'euros pour l'exercice 2020 et se composent principalement de coûts ponctuels liés au programme de réduction des coûts, de coûts de scission et de frais liés à la Covid-19.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.