Telecom Italia : la CDP italienne comme garde-fou dans la bataille entre Vivendi et Elliott ?

Telecom Italia : la CDP italienne comme garde-fou dans la bataille entre Vivendi et Elliott ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 22 mars 2019 à 08h49

Vivendi et Elliott Management vont-ils parvenir à trouver un terrain d'entente quant à la gouvernance et la gestion de Telecom Italia (TIM) ? Alors que les deux parties mènent depuis de longs mois une bataille sans merci, la Cassa depositi e prestiti (la Caisse des dépôts italienne), qui détient environ 10% de TIM, pourrait servir de garde-fou. Selon les sources de 'Bloomberg', la CDP soutient la proposition d'Elliott visant à fusionner le réseau de Telecom Italia avec celui d'Open Fiber SpA, un concurrent plus petit.

En outre, alors que Vivendi cherche à obtenir la destitution du président (Fulvio Conti) ainsi que de quatre membres du conseil d'administration nommés par Elliott, qu'il accuse d'avoir fomenté l'éviction d'Amos Genish, un ancien dirigeant de Vivendi, la CDP pourrait proposer un de ses représentants pour prendre la tête du Conseil. L'organisme public transalpin pourrait également placer deux de ses membres au sein du Conseil.

La demande de révocations de Vivendi, premier actionnaire de Telecom Italia avec une participation de 23,94%, sera soumise au vote des actionnaires le 29 mars prochain. À moins qu'il n'y ait un compromis d'ici là, le désaccord persistant entre les deux acteurs sur la manière de redresser l'entreprise sera au centre des débats lors de l'AG.

Pour Telecom Italia, aux prises avec une concurrence de plus en plus vive sur son marché intérieur et un lourd endettement, la lutte entre ses deux principaux investisseurs n'a fait qu'aggraver ses difficultés. Le titre a perdu un tiers de sa valeur depuis un an.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.