Telecom Italia pourrait supprimer 7.000 postes sur 50.000

Telecom Italia pourrait supprimer 7.000 postes sur 50.000©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 10 janvier 2018 à 06h55

Telecom Italia pourrait supprimer près de 14% de ses effectifs italiens, soit 7.000 emplois, a indiqué une source au fait de l'affaire à l'Agence Bloomberg. Des discussions ont démarré avec les représentants du personnel. D'après l'informateur, la baisse d'effectifs pourrait passer par 4.000 départs anticipés à la retraite et 3.000 départs volontaires étalés sur trois ans. 2.000 embauches de jeunes seraient prévues en parallèle, mais sur des postes créés en réduisant le temps de travail de 3.000 salariés. Une réunion serait prévue le 18 janvier pour examiner le dispositif. L'une des sources de Bloomberg a précisé que Telecom Italia envisageait une enveloppe de 700 millions d'euros pour gérer les 4.000 retraites anticipées. Un plan stratégique pour la période 2018 à 2020 doit être dévoilé le 6 mars prochain. L'opérateur historique transalpin employait 50.488 personnes fin septembre dernier.

Le sujet 'TI' est d'autant plus sensible en Italie que le dossier est au coeur de la guerre franco-italienne déclenchée par Vivendi. Le groupe de Vincent Bolloré est le premier actionnaire de la société avec près de 24% des titres. Il a en outre poussé à la nomination d'Arnaud de Puyfontaine à la présidence, lui qui préside déjà Vivendi, et Amos Genish à sa direction générale. Une procédure a été par ailleurs enclenchée par Rome au motif que le Français n'a pas notifié dans les règles l'influence qu'il exerce sur l'opérateur.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU