Thales ajuste ses perspectives en hausse

Thales ajuste ses perspectives en hausse©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 18 octobre 2018 à 07h29

Le chiffre d'affaires de Thales sur les 9 premiers mois de l'année 2018 s'établit à 10,873 MdsE, contre 10,236 MdsE sur les 9 premiers mois de 2017, en hausse de 6,2%. La variation organique (à périmètre et taux de change constants) atteint +7,9%, tirée par une solide dynamique dans les secteurs Transport et Défense & Sécurité.
Du point de vue géographique, cette performance s'explique par une bonne dynamique à la fois dans les marchés émergents (+7,2%) et dans les marchés matures (+8,2%).

Dans le secteur Aérospatial, le chiffre d'affaires atteint 4.010 ME, en hausse de 2% par rapport aux neuf premiers mois de 2017 (+3,4% à périmètre et taux de change constants). Cette croissance limitée traduit le ralentissement du marché des satellites de télécommunications commerciaux ainsi qu'une base de comparaison élevée dans le multimédia de bord, l'accélération de la croissance au troisième trimestre étant due à des effets de phasage.

Sur les 9 premiers mois de 2018, les prises de commandes s'élèvent à 9.468 ME, en hausse de 7% par rapport aux neuf premiers mois de 2017 (+9% à périmètre et taux de change constants). Sur cette période, Thales engrange 10 grandes commandes d'un montant supérieur à 100 ME :
-3 grandes commandes enregistrées au premier trimestre 2018, couvrant la modernisation du contrôle aérien en Australie (projet OneSKY), la fourniture de systèmes pour équiper 12 avions de combat Rafale supplémentaires au Qatar, et la rénovation des systèmes de signalisation sur l'un des principaux axes ferroviaires en Pologne ;
-3 grandes commandes enregistrées au deuxième trimestre 2018, concernant la réalisation pour le compte d'Eutelsat d'un satellite très haut débit de nouvelle génération (Konnect VHTS), la fourniture à la marine allemande, en consortium avec Atlas Elektronik, du système de gestion de combat (CMS) pour 5 corvettes K130, et la modernisation des sonars équipant les sous-marins de classe Collins de la marine royale australienne
-4 grandes commandes enregistrées au troisième trimestre 2018 :
*Un avenant au contrat de construction des 6 satellites d'observation météorologique "Meteosat Third Generation", pour le compte de l'ESA et de l'EUMETSAT
*L'extension du contrat de fourniture du réseau radio du métro de Londres (système Connect)
*Une nouvelle tranche du projet CONTACT, le plus grand programme de radios logicielles militaires en Europe
*L'extension d'un contrat de service pour les équipements de défense aérienne de l'armée britannique (projet Adapt)

A 7.046 ME, les prises de commandes d'un montant unitaire inférieur à 100 ME sont stables par rapport aux neuf premiers mois de 2017, l'accélération des prises de commandes au troisième trimestre compensant comme prévu la baisse observée au premier semestre.

Perspectives

Le bon déroulement des 9 premiers mois de l'année amène le Groupe à ajuster ses objectifs 2018 en termes de croissance organique et d'EBIT. En 2018, Thales devrait continuer à bénéficier de la bonne orientation de la majorité de ses marchés, l'accélération de la dynamique commerciale dans les activités militaires compensant le ralentissement du marché des satellites de télécommunication. Dans ce contexte, les prises de commandes de 2018 devraient se situer autour de 15,5 MdsE. En dépit d'une croissance plus modérée dans l'activité aérospatiale, le chiffre d'affaires devrait enregistrer une croissance organique dans le haut de la fourchette annoncée en mars dernier, qui était de +4% à +5% par rapport au chiffre d'affaires 2017 retraité de l'application de la norme IFRS 15 (15.228 ME).

Le Groupe poursuivra le renforcement significatif de ses investissements en 'R&D', en particulier dans les technologies digitales. Les dépenses de 'R&D' autofinancées devraient ainsi être en hausse d'environ 10% par rapport à 2017.
La croissance du chiffre d'affaires, combinée aux effets du plan Ambition 10 sur la compétitivité et la différenciation des produits du Groupe, devrait conduire Thales à afficher en 2018, sur la base du périmètre et des taux de change de février 2018, un EBIT dans le haut de la fourchette annoncée en mars dernier, qui était comprise entre 1 620 et 1.660 ME, en hausse de 19 à 22% par rapport à l'EBIT 2017 retraité de l'application de la norme IFRS 15 (1.365 ME).

Sur la période 2018-2021, le Groupe s'est fixé les objectifs de moyen-terme suivants :
-une croissance organique du chiffre d'affaires comprise entre +3% et +5% en moyenne sur la période 2018-2021, tirée par une surperformance de tous les secteurs opérationnels par rapport à leurs marchés respectifs
-une marge d'EBIT comprise entre 11% et 11,5% à l'horizon 2021, traduisant l'impact positif des initiatives de compétitivité (200 à 240 points de base) partiellement réinvesti dans la 'R&D' autofinancée (50 à 100 points de base)
Ces perspectives financières ne prennent pas en compte le projet d'acquisition de Gemalto. Le Groupe pourra être amené à les mettre à jour selon la date de clôture effective de cette opération.

Point sur le projet d'acquisition de Gemalto

Le 17 décembre 2017, Thales et Gemalto ont annoncé la signature d'un accord de rapprochement incluant une offre publique en numéraire, au prix de 51 euros par action coupon attaché, portant sur l'ensemble des actions Gemalto.
Cette offre a été unanimement recommandée par le conseil d'administration de Gemalto. Le projet de rapprochement se déroule de manière satisfaisante... 7 des 14 autorisations réglementaires requises ont déjà été obtenues, et les démarches en vue d'obtenir les 7 autres 9 avancent bien.
Thales et Gemalto discutent avec certaines autorités de concurrence de mesures correctives pour répondre à leurs préoccupations relatives au marché des modules matériels de sécurité à usage général (GP HSM - General Purpose Hardware Security Modules). En conséquence, Thales et Gemalto anticipent à présent une finalisation de l'opération au premier trimestre 2019, une fois que toutes les autorisations réglementaires auront été obtenues.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.