Theranexus : résultats décevants du THN102 pour l'étude de phase 2 dans la narcolepsie

Theranexus : résultats décevants du THN102 pour l'étude de phase 2 dans la narcolepsie©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 27 février 2019 à 21h09

Theranexus annonce les résultats préliminaires de son étude de phase 2 dans la narcolepsie. L'étude intitulée "Tolérance et efficacité du THN102 sur la somnolence chez des patients narcoleptiques" visait à démontrer la supériorité du THN102 par rapport au traitement de référence (modafinil) dans une population de patients narcoleptiques déjà traitée au modafinil, et présentant malgré ce traitement une somnolence résiduelle invalidante.

Le profil de sécurité et de tolérance du THN102 a été jugé très satisfaisant. Cependant, les résultats ne permettent pas de constater de différence d'efficacité entre THN102 (combinaison de modafinil et flécaïnide) et le modafinil seul, sur le critère principal de l'étude (échelle de somnolence d'Epworth).

Une surreprésentation des patients narcoleptiques faiblement répondeurs pourrait expliquer une absence de différence d'efficacité du THN102 par rapport au traitement de référence. Theranexus va poursuivre l'investigation des données de l'étude pour analyser le profil clinique de THN102. La Société va notamment explorer la trop faible réponse au modafinil chez certains patients inclus dans l'étude ne permettant pas d'établir de supériorité du THN102. "Nous allons approfondir les raisons pour lesquelles le THN102 n'a pas démontré de supériorité par rapport au traitement de référence sur cette population de patients narcoleptiques présentant une somnolence résiduelle importante sous modafinil. Une de nos premières hypothèses serait que la faible capacité de réponse de ce groupe de patients au modafinil, n'aurait pas rendu possible la pleine activité de la combinaison", commente Dr Werner Rein, Directeur Médical de Theranexus.

Le THN102 va poursuivre son développement dans une triade de symptômes non-moteurs (somnolence, troubles de l'attention et de la cognition) dans la maladie de Parkinson, ne disposant actuellement d'aucun traitement enregistré. Cet ensemble qui représente un besoin médical non-satisfait important dans la pathologie, constitue un marché potentiel à très forte valeur (estimé à plus de 2 milliards de dollars).
L'étude de phase 2 en cours vise à démontrer l'efficacité de THN102 sur les paramètres de somnolence, d'attention et de cognition dans la maladie de Parkinson. En effet, le THN102, contrairement au modafinil, avait déjà démontré un bénéfice significatif sur ces paramètres lors de l'étude clinique de phase 1b de privation de sommeil chez le sujet sain. De surcroît, à la différence de l'étude dans la narcolepsie, l'étude de phase 2 chez les patients parkinsoniens est menée contre placebo sur une population de patients ne bénéficiant d'aucun traitement pour ces symptômes.

Parallèlement, Theranexus va continuer de développer ses deux autres actifs déjà en essai clinique, THN201 pour les troubles neurocognitifs dans la maladie d'Alzheimer, et THN101, dans les douleurs neuropathiques, deux indications où les besoins insatisfaits et le potentiel de marché sont très importants (marché > 3Md$ pour chacune des indications). La société va également renforcer sa plateforme notamment dans le cadre de sa collaboration avec le Collège de France et le CEA sur le projet Neurolead afin d'accroître la richesse et la diversification de son portefeuille de candidats-médicaments.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.