Theranexus : une perte de 2,87 ME au 1er semestre

Theranexus : une perte de 2,87 ME au 1er semestre©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 29 septembre 2020 à 21h48

Au 1er semestre 2020, Theranexus ne dégage pas de chiffre d'affaires. Les salaires et charges sociales sont en baisse à 1,17 million d'euros. Ce léger recul s'explique par le recours aux mesures de chômage partiel pendant le confinement, l'effectif étant resté constant sur le semestre.

La hausse des dotations aux amortissements sur immobilisations (188 kE au 1er semestre 2020 contre 30 kE sur la même période en 2019) s'explique par les premières comptabilisations en amortissement, sur cette période, du matériel de laboratoire acquis dans le cadre du programme Neurolead et mis en service courant 2019.

En conséquence, la perte d'exploitation est passée de -3,58 ME pour le 1er semestre 2019 à -3,36 ME pour le 1er semestre 2020.

Le résultat financier est excédentaire de 163 kE au 1er semestre 2020 notamment en raison de gains réalisés par Theranexus sur ses actions propres détenues dans le cadre de son contrat de liquidité.

Après comptabilisation de 330 kE de produit d'impôt, principalement du Crédit Impôt Recherche, la perte nette s'établit à -2,87 ME au 1er semestre 2020 (-2,78 ME au 1er semestre 2019). Le montant du Crédit Impôt Recherche octroyé à Theranexus a été moins important sur la période qu'au 1er semestre 2019, les subventions perçues sur le 1er semestre dans le cadre de Neurolead venant réduire l'assiette du CIR.

Au 30 juin, la trésorerie disponible s'établit à 11,3 ME. La trésorerie proforma est de 13,3 ME.

"La poursuite de nos activités sur ce semestre, notamment du programme BBDF-101 dans la maladie de Batten, s'est accompagnée d'une gestion rigoureuse de nos dépenses. Nous veillons également à maintenir un niveau de trésorerie qui nous donne une visibilité d'au moins 18 mois. Nous sommes toujours engagés dans la recherche de partenariats industriels ainsi que dans la mise en place de nouveaux financements non-dilutifs pour le développement de nos programmes cliniques", commente Franck Mouthon, Président-Directeur Général et co-fondateur de Theranexus.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.