Total : encore des ajustements

Total : encore des ajustements©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 12 mai 2021 à 12h59

Total reste stable sur les 38,40 euros ce mercredi, alors que le broker Berenberg a relevé son objectif de cours de 39 à 42 euros avec un avis à 'conserver' sur le dossier. Le groupe qui est opérateur du bloc 17 en Angola et l'Agence nationale angolaise du pétrole, du gaz et des biocarburants (ANPG) ont annoncé dernièrement le démarrage de la production de Zinia Phase 2, projet à cycle court raccordé au FPSO existant de Pazflor (l'unité flottante de production, de stockage et de déchargement). Ce projet comprend le forage de neuf puits, dont la production atteindra 40.000 barils de pétrole par jour mi 2022. Situé à environ 150 kilomètres des côtes angolaises, par des profondeurs d'eau allant de 600 à 1.200 mètres, Zinia Phase 2 représente des ressources estimées à 65 millions de barils de pétrole. Le développement a été mené dans le respect du calendrier prévu et pour un coût inférieur de plus de 10% par rapport au budget initial, soit une économie de 150 millions de dollars.

Total reste stable sur les 38,40 euros ce mercredi, alors que le broker Berenberg a relevé son objectif de cours de 39 à 42 euros avec un avis à 'conserver' sur le dossier. Le groupe qui est opérateur du bloc 17 en Angola et l'Agence nationale angolaise du pétrole, du gaz et des biocarburants (ANPG) ont annoncé dernièrement le démarrage de la production de Zinia Phase 2, projet à cycle court raccordé au FPSO existant de Pazflor (l'unité flottante de production, de stockage et de déchargement). Ce projet comprend le forage de neuf puits, dont la production atteindra 40.000 barils de pétrole par jour mi 2022.
Situé à environ 150 kilomètres des côtes angolaises, par des profondeurs d'eau allant de 600 à 1.200 mètres, Zinia Phase 2 représente des ressources estimées à 65 millions de barils de pétrole. Le développement a été mené dans le respect du calendrier prévu et pour un coût inférieur de plus de 10% par rapport au budget initial, soit une économie de 150 millions de dollars.

Parmi les autres avis de brokers, Bernstein a relevé son objectif de cours à 46 euros et Jefferies a ajusté sa cible à 44 euros en restant à l'achat sur le groupe pétrolier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.