Total Gabon : la baisse des prix du 1er trimestre impacte le résultat semestriel

Total Gabon : la baisse des prix du 1er trimestre impacte le résultat semestriel©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 30 août 2019 à 06h35

Reflétant les cours du Brent, le prix de vente moyen de la qualité de pétrole brut Mandji commercialisée par Total Gabon s'est élevé à 65,7 $/b au 2e trimestre 2019, en hausse de +14% par rapport au 1er trimestre 2019.
Au 1er semestre 2019, le prix de vente moyen (62,3 $/b) est en baisse de -7% par rapport au 1er semestre 2018.

La part de production de pétrole brut (opérée et non opérée) liée aux participations de Total Gabon s'est élevée au 2e trimestre 2019 à 33.400 barils par jour, en hausse de +5%.
Au 1er semestre, la part de production de pétrole brut liée aux participations de Total Gabon se monte à 32.700 barils par jour, en baisse de -7% par rapport au 1er semestre 2018. Elle s'explique principalement par : la cession d'actifs à terre le 30 septembre 2018 ; le déclin naturel des champs.

Le chiffre d'affaires du 2e trimestre est de 245 M$. Il est en hausse de +49% par rapport à celui du 1er trimestre 2019, tiré principalement par la progression des volumes vendus et dans une moindre mesure par celle du prix de vente moyen.

Le chiffre d'affaires du 1er semestre ressort à 409 M$, en baisse de -7% par rapport à celui du 1er semestre 2018, impacté principalement par la baisse des prix.

Trésorerie et investissements

Sur les 6 premiers mois de l'année, le flux de trésorerie d'exploitation s'établit à 146 M$ en repli de -15% par rapport au 1er semestre 2018, en raison principalement de la baisse des prix et de la production.
Les investissements pétroliers s'élèvent à 69 M$ sur le 1er semestre, en hausse de +15% par rapport au 1er semestre 2018. Ils comprennent principalement la première phase du redéveloppement du champ de Torpille, des travaux d'intégrité et pérennité sur les installations en mer ainsi que le quartier vie du champ de Grondin.

Résultats

Le résultat net du 2e trimestre s'établit à 15 M$ (10 M$ au 1er trimestre 2019), bénéficiant principalement de la hausse des prix et de la production.

Sur les 6 premiers mois de l'année, le résultat net s'établit à 25 M$, en baisse par rapport au 1er semestre 2018 (46 M$), principalement impacté par la baisse des prix et de la production.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.