Total Gabon : renoue avec les bénéfices sur 9 mois

Total Gabon : renoue avec les bénéfices sur 9 mois©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 15 novembre 2017 à 14h56

Au 3e trimestre 2017, le chiffre d'affaires de Total Gabon s'élève à 255 millions de dollars, en hausse de 13% par rapport au second trimestre 2017. Cette évolution tient à la hausse du prix de vente moyen (+4,8 $/b soit +23 M$) et à celle des volumes vendus sur la période, liée au programme d'enlèvements (+140 kb soit +7 M$).

Au 3e trimestre, le prix de vente moyen des deux qualités de pétrole brut commercialisées par Total Gabon (Mandji et Rabi Light) s'est élevé à 50,3 $/b, en hausse de 11% par rapport au second trimestre 2017. Il reflète l'augmentation du cours du Brent, et la forte demande asiatique pour les bruts ouest-africains. La part de production de pétrole brut (opérée et non opérée) liée aux participations de Total Gabon est en hausse de 5% par rapport au 2e trimestre 2017 en raison principalement de l'acquisition auprès de MPDC Gabon Co. Ltd d'une participation additionnelle de 50% dans le permis de Baudroie-Mérou le 30 juin 2017 portant la participation de la Société à 100%.

Sur 9 mois, le chiffre d'affaires s'élève à 681 M$, en hausse de 25% par rapport aux 9 premiers mois de 2016 principalement grâce à la hausse du prix de vente des qualités de brut commercialisées (+11,7 $/b soit +155 M$), partiellement compensée par la baisse des volumes vendus sur la période, liée au programme d'enlèvements (-180 kb soit -8 M$), et celle des prestations fournies aux tiers (-12 M$).

Le résultat net trimestriel s'établit à 9 M$, en hausse de +8 M$ par rapport au second trimestre 2017 soutenu principalement par la hausse des prix et de la production ainsi que l'absence de charges d'exploitation non récurrentes suite à un plan d'adaptation de la Société lié à son recentrage sur ses principaux actifs offshore.
Sur 9 mois, le résultat net s'établit à 21 M$, en forte amélioration par rapport aux 9 premiers mois de 2016 (-1 M$), principalement grâce à la hausse des prix du pétrole et au programme de réduction des coûts mis en oeuvre par Total Gabon.

Quelle capacité d'autofinancement?

La capacité d'autofinancement globale est en baisse de 24 M$, la hausse du chiffre d'affaires étant minorée par l'impact net des enlèvements de Rabi Light. Ils ont été vendus au prix moyen du trimestre (50,6 $/b) alors que les sur-enlèvements ont été valorisés au prix plus élevé de fin septembre (55,5 $/b). A 9 mois, la capacité d'autofinancement globale est de 293 M$, triplée par rapport aux 9 premiers mois de 2016, grâce à la hausse du chiffre d'affaires et à la baisse des charges d'exploitation.
Les investissements pétroliers trimestriels s'élèvent à 32 M$. Les investissements pétroliers s'élèvent à 123 M$ sur 9 mois, en hausse de 14% par rapport aux 9 premiers mois de 2016.

Recentrage sur les principaux actifs offshore

Le 31 octobre 2017, Total Gabon a finalisé le recentrage sur ses actifs stratégiques offshore avec la cession à Perenco de participations dans cinq champs matures et dans le réseau de pipelines Rabi-Coucal-Cap Lopez, tel qu'annoncé le 27 février 2017. La production cédée au périmètre de la transaction représente environ 5.000 b/j, soit 10% de la part de production de pétrole brut (opérée et non opérée) liée aux participations de Total Gabon en 2016. La transaction s'est établie à 177 M$ avant ajustements.

Total Gabon, société de droit gabonais, publiait jusqu'à présent des comptes sociaux selon les normes comptables OHADA. A compter du Rapport Financier Annuel au 31 décembre 2017 et à la demande de l'Autorité des Marchés Financiers, Total Gabon publiera des comptes sociaux retraités selon le référentiel IFRS (International Financial Reporting Standards).

 
0 commentaire - Total Gabon : renoue avec les bénéfices sur 9 mois
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]