Total muscle sa coopération avec Sonatrach

Total muscle sa coopération avec Sonatrach©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 11 mai 2018 à 15h16

Total vient de signer un accord avec Sonatrach en vue de lancer les études d'ingénierie pour un projet pétrochimique à Arzew, dans l'Ouest de l'Algérie. Cette signature entre dans le cadre d'un accord global de partenariat conclu l'an dernier.

Ce projet pétrochimique comprend une usine de déshydrogénation de propane (PDH) et une unité de production de polypropylène (PP) d'une capacité de 550.000 tonnes par an. Ce projet représente un investissement d'environ 1,4 milliard de dollars pour les deux partenaires (Sonatrach 51% / Total 49%), qui lanceront les études d'ingénierie cet été, sous réserve de l'approbation des autorités algériennes compétentes. Le projet permettra de valoriser le propane disponible localement en grande quantité en le transformant en polypropylène, plastique dont la demande est en très forte croissance. La production sera destinée en priorité au marché domestique et méditerranéen, Total étant en charge de la commercialisation du reste de la production sur l'Europe où le groupe apportera son expertise de ce marché.

"Ce projet algérien s'inscrit dans notre stratégie de croissance dans la pétrochimie qui consiste à développer nos activités à partir de matières premières bénéficiant d'un avantage de compétitivité, notamment issues du gaz, afin de tirer parti de la croissance de la demande mondiale en plastiques. Ce projet, dédié spécifiquement à la production de polypropylène, complète nos autres projets récemment annoncés aux États-Unis, au Moyen-Orient et en Asie essentiellement orientés vers le polyéthylène", a ajouté Patrick Pouyanné, le PDG de Total.

"Il représente également l'opportunité de renforcer notre coopération avec Sonatrach en investissant conjointement dans l'Aval, au-delà des relations de longue date que nous entretenons ensemble dans l'Exploration-Production", glisse encore le dirigeant.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU