Total : renforce son engagement de réduction des émissions de méthane

Total : renforce son engagement de réduction des émissions de méthane
Tour Total

Boursier.com, publié le lundi 23 novembre 2020 à 16h17

Total renforce son engagement avec l'initiative OGMP 2.0 (Oil & Gas Methane Partnership) du Programme des Nations Unies pour l'Environnement. Le groupe pétrolier français est partenaire de l'initiative depuis 2014. Il s'engage maintenant dans la 2e phase du partenariat OGMP 2.0, qui réunit des entreprises privées, des gouvernements et des ONG pour mieux mesurer et contrôler les émissions de méthane, et les réduire.

Cette 2e phase du partenariat définit un cadre de reporting plus large et plus ambitieux, étendu à l'ensemble de la chaîne de valeur gaz ainsi qu'aux actifs non opérés.

"Total, acteur majeur de la chaîne de valeur du gaz naturel, s'engage résolument dans la réduction des émissions de méthane afin que le gaz naturel joue pleinement son rôle dans la transition énergétique. Cette nouvelle initiative doit favoriser le partage des meilleures pratiques de l'industrie, en particulier sur les actifs non opérés, et en améliorera le reporting", a déclaré Patrick Pouyanné, Président-directeur général de Total. "Nos performances sont parmi les meilleures de l'industrie et nous avons déjà réduit nos émissions de méthane de 45% depuis 2010. Nous investissons dans plusieurs programmes de R&D de pointe qui visent à soutenir le développement des futures technologies de détection et de mesure, afin d'améliorer encore le contrôle de ces émissions".

Les émissions de méthane de Total s'élevaient à 68 kilotonnes en 2019, soit une intensité d'émission d'environ 0,2% du gaz commercial produit par les installations pétrolières et gazières opérées. L'objectif du Groupe est de réduire cette intensité en dessous de 0,2%, et notamment de la réduire encore davantage sur les installations gazières opérées, en dessous de 0,1% du gaz commercial produit. Pour contrôler les émissions de méthane, Total s'attaque à leurs différentes sources, notamment le torchage, les évents et les émissions fugitives. Total, qui a déjà réduit de 80% son torchage de routine depuis 2010, s'engage à ne plus y avoir recours d'ici 2030. Le Groupe dispose d'un vaste programme de recherche pour développer des technologies de mesure des émissions de méthane -avec des caméras fixes, des drones ou des satellites- et a mis en place dans le sud de la France, un site de test spécifique pour ces technologies (TADI - Total Anomaly Detection Initiatives).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.