Tour Eiffel : 2019, une année de transformation

Tour Eiffel : 2019, une année de transformation
Immeuble Energy 2, à Vélizy-Villacoublay

Boursier.com, publié le vendredi 06 mars 2020 à 06h20

Le patrimoine de Société de la Tour Eiffel progresse à 1,86 milliard d'euros en 2019, avec le recentrage 100/80/20 : 100% de Bureaux répartis à 80% dans le Grand Paris et à 20% en Régions à potentiel. Le bilan de la fusion-absorption d'Affine est positif avec une intégration réussie et de la création de valeur.

Après intégration d'Affine, les revenus locatifs du Groupe Tour Eiffel ont progressé de +44,2% à 97 ME. En proforma et à périmètre constant, les revenus locatifs diminuent de -6,7% sous l'impact principalement des départs d'Alstom, fin novembre 2018, sur le site de Massy et de Capgemini au 30 juin 2019 sur le site de Suresnes. Corrigés de ces deux départs, les revenus locatifs progressent de +0,6%.

Au 31 décembre 2019, le taux d'occupation financier (EPRA) s'établit à 82,1% (85,2% un an plus tôt ou 81,2% retraité de l'impact de Suresnes fin juin 2019). La durée moyenne ferme des baux est de 3 ans.

L'Ebitda courant ressort à 71,3 ME, en hausse de +51% par rapport à 2018 (+3,9% vs. proforma), sous l'effet des synergies de coûts supérieures aux attentes (4,6 ME vs 4,2 ME).

Les frais financiers atteignent 19,1 ME (16,8 ME en proforma), reflétant un recours plus important à l'effet de levier d'ex-Affine, des tirages complémentaires pour financer les développements et Capex (71,3 ME) ainsi qu'un coût de financement plus avantageux. Le taux d'endettement moyen ressort à 2,1% (2,2% en 2018), démontrant la réussite du re-financement de 330 ME opéré en octobre dernier. Le ratio LTV du Groupe est quasi-stable à 49% (vs. 48,9% à fin 2018).

Le résultat Epra (résultat net récurrent) ressort à 50 ME, quasi-stable à 2,92 euros par action par rapport au proforma de 2018 à 2,95 euros par action.

En réintégrant l'ensemble des ajustements de retraitements Epra (dotations, résultat de cession, variations de valeur des instruments financiers), le résultat net consolidé passe à 1,4 ME (-24,5 ME en proforma 2018). Il intègre la dépréciation de l'écart d'acquisition pour 4,1 ME.

Le cash-Flow Courant est de à 47,1 ME soit par action à 2,91 euros (3,09 eurosen proforma 2018).

L'Actif Net Réévalué triple net Epra par action passe de 53 euros à 54,2 euros à fin 2019. Cette hausse de +2,4% est essentiellement alimentée par la revalorisation du patrimoine, liée notamment aux développements, qui ressort à +3% à périmètre constant.

En prenant en compte l'impact net des investissements et cessions, le patrimoine s'élève à 1,860 MdE (hors droits), contre 1,717 MdE à fin 2018 (+8,3%).

"L'année 2019 a vu l'exécution réussie de la fusion-absorption d'Affine (...) Notre gestion vertueuse de la foncière porte la valeur de son patrimoine à 1,9 MdE, permet de maintenir le résultat EPRA et d'enregistrer un ANR en progression de 2,4%. C'est idéalement adossés à ce palier que nous continuons le déploiement de notre stratégie : proximité accrue avec nos locataires, redéveloppement de notre patrimoine et développement de nos réserves foncières, opportunités d'acquisitions ciblées d'actifs sécurisés, poursuivant une trajectoire vers une nouvelle taille critique au service de nos clients et de nos actionnaires", indique Thomas Georgeon, Directeur Général de Société de la Tour Eiffel.

Bon rendement

Au regard de l'évolution du Cash-Flow Courant par action (2,9 euros) et du ratio d'endettement LTV (49%), le Conseil d'Administration proposera à l'Assemblée Générale des actionnaires un dividende à 2,25 euros par action versé en numéraire.

Le dividende correspond à un rendement de 5,8% et 5,7% calculés respectivement sur la moyenne des cours de 2019 ainsi que sur le cours de clôture du dernier jour de l'exercice 2019.

Perspectives bien orientées

Après année de profonde transformation marquée notamment par l'intégration des équipes et du patrimoine d'Affine, le Groupe se dit prêt à aborder ses nouvelles perspectives de développement. La montée en puissance du pipeline et du plan de cession vont renforcer les fondamentaux du Groupe.

Société de la Tour Eiffel compte avancer vers ses objectifs : recentrer le patrimoine sur ses implantations stratégiques, améliorer la qualité des actifs et des revenus et générer une capacité de croissance supérieure. Au regard d'une gestion rigoureuse, le groupe estime bénéficier d'une structure adaptée pour envisager de nouveaux objectifs stratégiques et l'atteinte d'une nouvelle taille.

Au regard de l'actualité sanitaire Covid-19, le Groupe a mis en place une série d'actions afin de préserver la santé de ses salariés, un plan de continuité de son activité de bailleur, ainsi qu'une série d'engagements concrets envers ses locataires afin d'assurer une prévention, une réactivité et une veille de l'évolution de ces événements.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.