Transgène : en perte de 32 ME en 2017

Transgène : en perte de 32 ME en 2017
Une scientifique utilise un microscope dans un laboratoire de recherche

Boursier.com, publié le mercredi 21 mars 2018 à 19h16

En 2017, les charges opérationnelles nettes de Transgène se montent à 36 millions d'euros (33 ME en 2016). La société accuse une perte nette globale de -32,2 ME (-25,2 ME en 2016).

A la fin de l'exercice 2017, Transgène disposait 41,4 ME de trésorerie (56,2 ME à fin 2016), incluant notamment le produit net de l'augmentation de capital de novembre 2017 (13,5 ME)

Sur l'exercice, la société a réduit sa consommation nette de trésorerie à 28,1 ME (30,6 ME en 2016). Ainsi, Transgène dispose d'une visibilité financière jusqu'à mi-2019.

Nous avons réussi à réduire notre consommation de trésorerie en 2017 malgré l'accélération de notre plan de développement, les nombreux essais cliniques en cours, et un paiement d'étape à SillaJen de 3,8 ME. Les coûts de fonctionnement restent contrôlés et, comme attendu, la Société peut allouer un maximum de ressources financières vers les opérations cliniques et précliniques stratégiques. Notre trésorerie actuelle, qui comprend les fonds levés en novembre 2017, nous permettra de franchir de nombreuses étapes cliniques au deuxième semestre de 2018, commente Jean-Philippe Del, VP Finance de Transgene.

Perspectives

Le dirigeant poursuit : Avec le lancement de la plateforme Invir.IO, nous avons également confirmé notre positionnement à la pointe de l'innovation dans le domaine des virus oncolytiques, un champ thérapeutique particulièrement prometteur. Avec Invir.IO, nous créons de nouvelles thérapies contre le cancer associant plusieurs mécanismes d'action complémentaires, pour mieux contrôler le micro-environnement tumoral et attaquer plus efficacement les tumeurs. La signature d'accords de recherche collaborative avec BioInvent et Randox marque une première étape de la reconnaissance de ce potentiel. Elle s'ajoute à nos actuels développements cliniques de Pexa-Vec et TG6002. Notre expertise en vaccins thérapeutiques et virus oncolytiques, confirmée par nos récentes avancées, nous permet d'aborder 2018 avec confiance.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU