Transgene présente les résultats de l'essai de Phase 1b/2 de TG4001 dans les cancers avancés HPV-positifs

Transgene présente les résultats de l'essai de Phase 1b/2 de TG4001 dans les cancers avancés HPV-positifs
Recherche laboratoire

Boursier.com, publié le lundi 09 novembre 2020 à 18h19

Transgene annonce la présentation des résultats détaillés de l'essai de Phase 1b/2 de TG4001, un vaccin thérapeutique ciblant le HPV16, en combinaison avec avelumab (BAVENCIO(R)), un anticorps anti-PD-L1 humain, chez des patients présentant des tumeurs HPV16-positives métastatiques et/ou récidivantes (NCT03260023). Le "late breaking" e-poster est disponible et sera présenté lors du congrès annuel de la Société de l'Immunothérapie du Cancer (SITC 2020), se déroulant virtuellement du 11 au 14 novembre 2020.

L'objectif de cette étude exploratoire de Phase 1b/2 était d'évaluer la tolérance et l'efficacité de la combinaison de TG4001 et d'un inhibiteur de point de contrôle immunitaire au sein d'un groupe hétérogène de patients, précédemment traités, atteints de différents cancers agressifs HPV16-positifs, au stade avancé.

L'essai montre qu'un taux de réponse global de 23,5% a été atteint chez les 34 patients évaluables. Chez les patients dépourvus de métastases hépatiques (n=23), le taux de réponse (ORR) est de 34,8%, et la médiane de survie sans progression (PFS) atteint 5,6 mois contre un ORR de 0% et une PFS de 1,4 mois pour les patients atteints de métastases hépatiques. Le taux de contrôle de la maladie (DCR) à 12 semaines est de 56,6% chez les patients sans métastases hépatiques, contre 9,1% chez les patients avec des métastases hépatiques. En outre, le traitement est capable de moduler le microenvironnement tumoral et d'induire un " réchauffement " du phénotype de la tumeur.

En ligne avec les précédentes données issues de la Phase 1b, la tolérance de la combinaison de TG4001 et avelumab a été confirmée. Les effets indésirables liés au traitement (TRAE) les plus fréquents étaient des troubles généraux (fièvre) et des réactions au point d'injection (rougeurs). 9,5 % des patients ont reporté des TRAE de grade 3, 4 ou 5.

"Ces résultats prometteurs renforcent ce que nous avons précédemment communiqué. Ils suggèrent clairement que la combinaison de TG4001 et avelumab est bénéfique pour les patients atteints de cancers HPV16-positifs avancés précédemment traités. Ils soutiennent la poursuite du développement clinique sur un plus grand nombre de patients, avec randomisation et bras de contrôle Nous avons aussi l'intention d'inclure des patients avec un stade plus précoce de la maladie. Nous sommes actuellement en discussion avec des cliniciens et des experts afin de finaliser les modalités de cette étude. Nous vous tiendrons informés des progrès de notre prometteur candidat vaccin TG4001, commente Maud Brandely, Directeur, Développement Clinique, Opérations Cliniques & Affaires Réglementaires de Transgene.

Cet essai clinique est conduit en collaboration avec Merck KGaA, Darmstadt, Allemagne, et Pfizer.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.