Transgene : un 1er patient traité avec le virus oncolytique TG6002

Transgene : un 1er patient traité avec le virus oncolytique TG6002©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 17 octobre 2018 à 19h54

La société de biotechnologie Transgene a commencé le traitement du premier patient de l'essai de Phase 1/2 de TG6002 chez des patients atteints de tumeurs gastro-intestinales avancées telles que les cancers du côlon, au centre Léon Bérard (Lyon). Cet essai multicentrique est autorisé en France, en Belgique et en Espagne. Il inclura jusqu'à 59 patients.

TG6002 est une nouvelle génération de virus oncolytique multifonctionnel, qui peut être administré par voie intraveineuse et combine plusieurs mécanismes d'action. Il a été conçu pour combiner le mécanisme d'oncolyse (destruction de la cellule cancéreuse) avec la production locale de chimiothérapie (5-FU), directement dans la tumeur. L'induction d'une réponse immunitaire contre les cellules tumorales est un autre effet attendu. TG6002 exprime le gène breveté FCU1 dans les cellules tumorales qu'il a infectées, ce qui conduit à la conversion locale de 5-FC (administré par voie orale) en 5-FU. Ceci est particulièrement important du fait de la sensibilité de la plupart des tumeurs gastro-intestinales au 5-FU.

TG6002 a démontré en préclinique sa capacité à induire une réponse dans la tumeur primaire ainsi qu'un effet à distance sur les métastases en provoquant une mort cellulaire immunogène.

Le Dr. Maud Brandely, PhD, Directeur, Développement Clinique, Opérations Cliniques & Affaires Réglementaires de Transgene, commente : "Avec ses multiples mécanismes d'action, TG6002 est un virus oncolytique extrêmement prometteur qui est administré par voie intraveineuse dans cet essai. La destruction des cellules cancéreuses, la production de chimiothérapie dans la tumeur et l'induction d'une réponse immunitaire ciblée sont autant d'approches complémentaires pour mieux attaquer cette maladie. Nous avons hâte d'obtenir les résultats que génèrera le virus oncolytique TG6002 dans cet essai clinique".

Cet essai de Phase 1/2 ouvert et à bras unique se déroule en Europe. Il évalue la sécurité et la tolérabilité de doses multiples et croissantes de TG6002 administrées par voie intraveineuse en combinaison avec du 5-FC administré par voie orale. Le 5-FC est un précurseur non cytotoxique qui peut être converti en 5-FU. Le critère d'évaluation primaire de la partie Phase 1 de l'essai est la sécurité ; celui de la partie Phase 2 est l'efficacité. Cet essai évaluera également les propriétés pharmacocinétiques et la biodistribution de TG6002, ainsi que la modulation immunitaire du micro-environnement tumoral.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.