Transport Aérien : matinée agitée pour le secteur

Transport Aérien : matinée agitée pour le secteur©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 22 mars 2021 à 11h31

IAG, la maison-mère de British Airways et d'Iberia, ramène ses pertes à moins de 5% à Londres après avoir décroché de plus de 15% en début de séance. En cause, les craintes entourant l'évolution de la crise sanitaire en Europe avec de nouvelles mesures de restrictions dans plusieurs pays, et les commentaires guère optimistes d'un responsable britannique au cours du week-end. Mike Tildesley, un scientifique membre d'un organe consultatif du gouvernement, a déclaré à la 'BBC' que des vacances d'été à l'étranger pour les citoyens britanniques étaient extrêmement improbables en lien avec le risque que les voyageurs ramènent de nouvelles variantes dans le pays...

IAG, la maison-mère de British Airways et d'Iberia, ramène ses pertes à moins de 5% à Londres après avoir décroché de plus de 15% en début de séance. En cause, les craintes entourant l'évolution de la crise sanitaire en Europe avec de nouvelles mesures de restrictions dans plusieurs pays, et les commentaires guère optimistes d'un responsable britannique au cours du week-end. Mike Tildesley, un scientifique membre d'un organe consultatif du gouvernement, a déclaré à la 'BBC' que des vacances d'été à l'étranger pour les citoyens britanniques étaient extrêmement improbables en lien avec le risque que les voyageurs ramènent de nouvelles variantes dans le pays...

Des propos qui interviennent alors que la Commission européenne a présenté la semaine passée un projet de passeport sanitaire numérique qui faciliterait les déplacements des personnes vaccinées, guéries du virus ou récemment testées négatives.

Les dernières mesures - ainsi que la confusion concernant les tests et les quarantaines, et le fait que les jeunes doivent encore être vaccinés - signifient que "la plupart des attentes autour de l'été sont peu plausibles et impondérables", affirment ce matin les analystes de Citigroup. "L'été, à notre avis, sera tout sauf normal". La banque note "un niveau accru de fatigue" parmi les investisseurs fondamentaux sur les compagnies aériennes européennes et constate que "le train express de la reprise, tiré par la dynamique haussière, commence maintenant à s'essouffler et à vaciller".

Ryanair et easyjet, qui accusaient également le coup en début de journée, réduisent leurs pertes en fin de matinée alors qu'Air France KLM cède moins de 1%.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.