Transport : la reprise du trafic passagers tourne court, le fret aérien quasi de retour aux niveaux d'avant la crise

Transport : la reprise du trafic passagers tourne court, le fret aérien quasi de retour aux niveaux d'avant la crise©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 04 novembre 2020 à 15h55

La reprise du transport aérien de passagers est au point mort ! L'économiste en chef de l'Association internationale du transport aérien (IATA), Brian Pearce, note que le trafic de septembre est à peine plus élevé (-72,8% contre -75,2% en septembre) que le mois précédent avec notamment une lente reprise du trafic international qui s'est inversée et accuse une chute de 88% sur un an. La forte augmentation des cas de coronavirus a conduit à de nouvelles restrictions en Europe, étouffant le rebond dans la région, souligne Brian Pearce. Au niveau mondial, les capacités ont reculé de 63% et le coefficient d'occupation a fondu de 21,8 points à 60,1%.

"La reprise de l'industrie a frappé un mur. La résurgence des cas de COVID-19, en particulier en Europe et aux Etats-Unis, conjuguée à la dépendance des gouvernements à l'égard de l'instrument brutal qu'est la quarantaine en l'absence de régimes de tests harmonisés au niveau mondial, a freiné la dynamique de réouverture des frontières aux voyageurs. Bien que les marchés intérieurs se portent mieux, cela est principalement dû à des améliorations en Chine et en Russie. Et le trafic intérieur ne représente qu'un peu plus d'un tiers du trafic total, ce qui ne suffit donc pas à soutenir une reprise générale", a déclaré Alexandre de Juniac, PDG de l'IATA.

La bonne nouvelle provient du marché du fret, en bien meilleur santé, dont le trafic affiche un repli limité à 8% en septembre. En séquentiel, la demande affiche même une progression de 3,7%. Compte tenu de capacités en baisse de plus de 25%, le taux d'occupation augmente fortement. De fortes variations régionales apparaissent néanmoins, les transporteurs d'Amérique du Nord et d'Afrique enregistrant des gains de demande d'une année sur l'autre (+1,5% et +9,7% respectivement), tandis que toutes les autres régions restent en territoire négatif par rapport à 2019.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.