Trilogiq : du mieux qui se confirme

Trilogiq : du mieux qui se confirme©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 31 juillet 2019 à 12h19

Trilogiq a publié au 31 mars un Chiffre d'affaires de 32 ME et un retour à un EBITDA annuel positif de +141 KE sur l'exercice écoulé (-395 KE au S1 et +536 KE au S2). La trésorerie est en hausse (+704 KE à 16.254 KE) et net désendettement (-1.678 KE). La réduction des coûts et la simplification de l'organisation représentent -871 KE au S2.

Eric Courtin, Président Directeur Général, apporte les éclaircissements suivants : "Entre 2012 et 2017, Trilogiq a opéré des mauvais choix en termes d'investissements dans trois domaines :
la gamme composite GRAPHIT : si ce projet présentait effectivement une réelle opportunité, nous avons surinvesti dans la capacité de production de cette gamme et notre outil est aujourd'hui largement surcapacitaire. Les actifs excédentaires sont en cours de cession et nous espérons en dégager 2 MEUR de trésorerie sur l'exercice 2019-2020,
l'immobilier : même si nous avons commencé à céder une partie de notre parc, nous avons aujourd'hui encore beaucoup trop de bâtiments en Europe Occidentale,
la filiale anglaise dédiée au marketing et au digital : le lancement de la transformation digitale du Groupe en Angleterre a présenté un rapport prix - performances inacceptable. C'est la raison pour laquelle nous avons transféré la majeure partie de l'activité digitale en France avec des coûts de développement bien moindres."

Entre le 30 septembre 2018 et le 31 mars 2019, Trilogiq a augmenté sa trésorerie nette de dettes financières de 2,9 ME qui ont permis la hausse de la trésorerie en banque pour 1,8 ME et le remboursement des dettes financières pour 1,1 ME.

"Les efforts déployés lors des 18 derniers mois par l'ensemble du groupe, notamment dans la diminution des coûts d'exploitation et la réduction des stocks, nous ont permis de stopper l'hémorragie de trésorerie qui affectait Trilogiq depuis 2015. Par ailleurs, en dépit des importants frais de restructuration engagés sur l'exercice, le Groupe a dégagé son premier free cash-flow positif depuis 2014" précise encore Olivier Langrand, Directeur Administratif et Financier.

Le titre remonte de 2,7% ce mercredi à 3,08 euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.